×
Publicités
Publié le
2 oct. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Douanes : les fédérations européennes et américaines demandent un soutien pour le textile

Publié le
2 oct. 2020

La confédération européenne du textile/habillement Euratex et l’American Apparel & Footwear Association (AAFA) prennent ensemble la parole pour demander que le textile/habillement bénéficie à son tour de la décrispation récente affichée dans la guerre commerciale entre Washington et Bruxelles.


Shutterstock


“Euratex et l'AAFA notent les progrès récents dans l'élimination et la réduction des droits de douane sur plusieurs produits américains et européens”, indique un communiqué commun. “Toutefois, nous regrettons la faible portée de ce récent accord tarifaire et le fait qu'il n'inclut pas les produits textiles et d'habillement. Nous demandons aux autorités européennes et américaines de faire les efforts nécessaires pour couvrir tous les biens industriels, y compris les textiles et l'habillement, des deux côtés de l'Atlantique”.

Le texte appelle les autorités européennes et américaines à maintenir le dialogue ouvert en matière de coopération réglementaire, notant l’effort fait de part et d’autres dans la coopération et normalisation des règles autour des textiles intelligents. L’un des points de conflit touchant au textile est par ailleurs la lutte entre Boeing et Airbus face à l’OMC. Débouché important de la filière, ce conflit dans l’aéronautique a dressé des barrières douanières “extraordinaires” contre les échanges transatlantiques.

Ces prises de parole communes des confédérations américaines et européennes ne sont pas légion. Ce communiqué intervient alors qu’Euratex alertait il y a quelques jours Bruxelles quant aux conséquences des subventions accordées par certains pays tiers à leur industrie textile. Créant un “effet de distorsion” jugé de nature à mettre en péril la compétitivité de nombreuses sociétés de l'UE. A l’heure où l’Europe travaille à un mécanisme de protection face à ce “dumping” étranger, Euratex appelait là encore à freiner tout protectionnisme.


Shutterstock



“L'objectif du mécanisme est d'uniformiser les conditions de concurrence, de ne pas être protectionniste et de ne pas décourager les investissements étrangers. Pour cela, l'instrument doit être non discriminatoire et conforme aux règles de l'OMC", a ainsi indiqué Dirk Vantyghem, directeur général d’Euratex, qui a notamment rappelé aux dirigeants européens la nature particulièrement mondialisée et complexe de la filière textile, dont dépendent les entreprises européennes du secteur.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com