Douloureux mois d’avril pour les enseignes de mode en France

Après un mois de mars en léger repli (-1,1 %), les acteurs du secteur textile/habillement ont connu un mois d’avril beaucoup plus délicat : leurs ventes ont dévissé de 6,7 % par rapport à avril 2018, selon l’IFM. Tous les segments sont dans le rouge, du e-commerce (-0,7 %), aux grands magasins (-4,2 %), jusqu'aux chaînes de grande diffusion (Gémo, Kiabi, La Halle…) dont l’activité plonge de 14,3 %.


Les chaînes de grande diffusion et enseignes spécialisées ont davantage souffert en avril. - Pixabay

Ces données sont corroborées par les résultats publiés par la Fédération pour la promotion du commerce spécialisé (Procos). Le chiffre d’affaires des enseignes spécialisées, tous secteurs confondus (mode, déco, services...), a reculé de 5,7 % en avril 2019 sur le marché français et c’est bien le secteur de l’équipement de la personne (prêt-à-porter, accessoires, chaussure) qui tire le bilan vers les profondeurs avec une tendance à -16 %, alors que les acteurs de la maison (mobilier, décoration…) ont eux vu leurs ventes croître de 3 %. Procos pointe les aléas de la météo : « Le froid exceptionnel de la fin du mois n’a pas donné envie aux consommateurs d’acheter des vêtements d’été ».

Si l’on observe de plus près les résultats par lieu d’implantation, il ressort, selon Procos, que les magasins situés en périphérie (-4,9 %) ont moins souffert que ceux installés en centre-ville (-7,1 %), tous secteurs confondus. En cœur de ville, les boutiques sur rue (-8,8 %) sont les plus à la peine par rapport à celles intégrées à des centres commerciaux urbains (-4,4 %). « L’impact des actions gilets jaunes se poursuit malheureusement, y compris sur Paris, les consommateurs étant réticents à s’y déplacer le samedi », indique la fédération.

Ces résultats négatifs sont en ligne avec l’indice de fréquentation des points de vente piloté par Procos et Stackr : les enseignes ont en moyenne enregistré une baisse de 6,1 % du flux de visiteurs en avril.

Présentant tous deux un bilan des quatre premiers mois de l’année, l’IFM précise de son côté que les ventes des acteurs mode en France enregistrent des ventes inférieures de 2,9 % à la tendance enregistrée au cours de la même période en 2018, qui était alors déjà négative, à -2 % ; tandis que Procos stipule que les enseignes spécialisées montrent un repli de 1,3 % en ce début d’année 2019. La reprise se laisse décidément toujours désirer pour les acteurs du secteur.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER