×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
9 déc. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Dr Martens enregistre des ventes records au premier semestre et poursuit sur sa lancée au second

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
9 déc. 2021

Dr Martens a présenté jeudi une série de résultats solides, marquée par des revenus records, avec une croissance à deux chiffres. La fréquentation de ses magasins s'améliore ; encore inférieure aux niveaux pré-pandémiques, elle permet toutefois d'augmenter ses taux de conversion.


Dr Martens


Selon la société, la dynamique observée dans son segment de vente au détail au premier semestre s'est renforcée au début du second semestre, en octobre et novembre. Les tendances du e-commerce "restent positives et cohérentes avec les performances du premier semestre". 

Au cours du semestre qui s'est achevé fin septembre, le chiffre d'affaires a augmenté de 16% — ou de 24% en monnaie constante — pour atteindre 369,9 millions de livres (431,8 millions d'euros). Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) a augmenté de 3% (17% en monnaie constante) pour atteindre 88,8 millions de livres (103,7 millions d'euros) et le bénéfice avant impôts a bondi de 46% pour atteindre 61,3 millions de livres (71,6 millions d'euros). Le bénéfice après impôts a connu une hausse encore plus importante : + 65% à 48,6 millions de livres (56,7 millions d'euros).

Une forte progression entraînée par l'augmentation de la part des ventes directes aux consommateurs parmi ses revenus, qui a grimpé de 6 points à 40%, ce qui a fait augmenter la marge brute de 2,8 points à 61,3%, et par la forte reprise de la vente au détail. Le chiffre d'affaires de la vente au détail a augmenté de 92% (de 2% par rapport au même semestre en 2019) et représente 18% du chiffre d'affaires total, en hausse de 7 points.

Le chiffre d'affaires du e-commerce a une fois de plus enregistré une croissance à deux chiffres, de 10% — et de 117% par rapport à la même période de l'exercice 2019.

Le revenu des ventes en gros a augmenté d'un pourcentage moins impressionnant — 6% (ou 13% en monnaie constante), mais environ 20 millions de livres de ventes ont été décalés des résultats du deuxième trimestre à ceux du second semestre.

Sur le continent américain la croissance a été très forte, à 40% (ou 57% en monnaie constante), et la région Europe, Moyen-Orient, Afrique (EMEA) a connu une hausse de 5% (12% en monnaie constante). Au début de la période, la société a repris le contrôle direct de ses activités en Italie et dans la péninsule ibérique, et note "nous sommes très satisfaits de leurs performances à ce jour".

Mais si la région Asie-Pacifique a progressé de 4% en monnaie courante, elle a reculé de 2% en termes de chiffre d'affaires déclaré, les restrictions liées à la pandémie continuant d'avoir un impact négatif sur la région. Pourtant, à plus long terme, la société assure que "l'APAC, et en particulier le Japon et la Chine, présente une opportunité de croissance significative".


Dr Martens


Dr Martens a ouvert 13 magasins en propre au cours du semestre, dont quatre en Allemagne, son premier en Espagne à Barcelone, trois aux États-Unis et un dans la région Asie-Pacifique. Depuis la fin de la période, elle a ouvert son deuxième magasin en Italie.

Son plus grand défi opérationnel au cours du semestre a été la fermeture, pandémie oblige, de trois de ses usines partenaires dans le sud du Vietnam, pendant environ trois mois, ce qui a affecté 33% de sa capacité de production, sans compter les difficultés à réserver des conteneurs et des navires.

Mais l'année dernière, la marque britannique avait maintenu ses volumes d'achat auprès de ses usines, prévoyant "qu'il serait prudent de constituer des stocks". Cette décision "s'est avérée très précieuse, car elle nous a permis de couvrir une grande partie du déficit d'approvisionnement lié aux fermetures d'usines et aux retards d'expédition".

Produit: entre héritage et nouveauté



Côté produits, l'entreprise s'est concentrée sur sa gamme de "continuité" qui représente 84% de ses revenus. Mais Dr Martens a également ajouté de la nouveauté, comme des collaborations avec les marques Supreme, Bodega, Clot et A-Cold-Wall. Son offre de sandales a continué à croître fortement, avec des revenus en hausse de 45%, les modèles Voss et Blaire ayant connu des performances particulièrement encourageantes. 

Au cours du semestre, la société a dévoilé une nouvelle construction de semelle, Quad Neoteric, lancée dans le cadre de la collaboration Heaven by Marc Jacobs avant d'être déployée plus largement. Quant à sa nouvelle semelle décontractée, Tarian, "conçue pour séduire le client masculin habitué à porter des sneakers", elle a été lancée avec la botte utilitaire Tarik. Là encore, Dr Martens a eu recours à des collaborations, avec Yohji Yamamoto et Atmos, pour introduire ce nouveau produit.


Dr Martens


Au cours de l'été, l'entreprise basée à Wollaston au nord de Londres, a mené une étude détaillée sur ses sept marchés prioritaires, "afin d'évaluer la puissance de la marque et la perception des prix par les consommateurs". Résultat: Dr Martens va augmenter ses prix en Amérique et dans la région EMEA à partir de l'Automne-Hiver 2022 en fonction de l'inflation, "en maintenant l'architecture actuelle de notre gamme de prix. Nous n'anticipons aucun impact sur la demande".

La société maintient ses prévisions pour l'exercice 2022. "À partir de l'exercice 2023 et à moyen terme, nous continuons à espérer une croissance du chiffre d'affaires de l'ordre de 10% ; nous visons une croissance du e-commerce supérieure à 40%, tandis que la part des ventes directes aux consommateurs devrait atteindre au moins 60%. Notre marge avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement devrait s'élever à 30%".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com