Dunhill : une garde-robe distinguée et moderne pensée pour des adultes

C'est une idée du tailleur particulièrement distinguée, exprimée dans des matériaux nobles et des proportions agréables, qui nous a été offerte par Dunhill, une marque qui trouve enfin sa direction après plusieurs années un peu opaques.


Dunhill Printemps-été 2019 Prêt-à-porter masculin - Photo: PixelFormula

En travaillant avec des tissus de haute qualité, comme de la faille de soie et de la soie moirée, le directeur artistique de Dunhill, Mark Weston, développe sa vision paisible de la garde-robe masculine d'aujourd'hui. Ses coupes sont toujours avantageuses. Des vestes croisées à six boutons et larges revers, portées sur des pantalons très longs, élargis à la cheville, avec de petits clous en finition. Et ses vestes très croisées, décontractées, à revers allongés, étaient tout simplement admirables. Le type de pièce qui flatterait n'importe quelle silhouette. Son autre matière principale : le cuir, d'agneau notamment, utilisé pour confectionner des blousons longs à col haut et larges manches.
 
« Je voulais que mon tailleur fasse référence aux années 1970. Des volumes allongés et puissants, dans des matières de grande qualité. Des pièces sans finitions. Habillé, mais facile », explique Mark Weston.
 
Sa palette de couleurs était plutôt sombre : violet profond, kaki rafraîchissant et bleu océan. Après avoir assisté à une saison de couleurs pastel, acidulées ou fluo, ses choix donnaient une impression de maturité.
 
En outre, ce défilé représentait une victoire significative pour la Semaine de la mode masculine parisienne, honorée de voir une célèbre maison britannique conserver sa place sur le calendrier français, tout en créant un showroom éphémère dans l'ombre de l'Arc de Triomphe.

Mark Weston a aussi travaillé sur de magnifiques imprimés marbrés, peints à la main et inspirés de briquets précieux en pierre, tirés des archives de la maison - utilisés sur des imperméables particulièrement réussis. « J'adore l'esprit rave party de ces motifs. Très festifs », ajoute le créateur britannique, à l'intérieur du collège-lycée Jacques-Decour, un grand lycée parisien qui a notamment accueilli sur ses bancs Maurice Utrillo, l'un des rares peintres de Montmartre nés dans le quartier.
 
Dans le cloître historique du lycée, Dunhill avait tracé des chemins en gravier et construit un podium en acier bruni, ce qui ajoutait beaucoup de style à l'événement.
 
« Huit tonnes de gravier, offertes au lycée », précise le PDG de la marque britannique, Andrew Maag. À l'heure du Brexit, voilà une belle manifestation de l'Entente Cordiale...

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER