×
Publié le
10 févr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Durabilité: la Confédération du Lin rejoint le secrétariat technique du PEFCR

Publié le
10 févr. 2021

La Confédération européenne du Lin et du Chanvre (CELC) annonce intégrer en tant que membre votant le secrétariat technique du PEFCR Apparel & Footwear. Initié par la commission européenne, le "Product Environmental Footprint Category Rule" est amené à devenir dès 2022 l'unique méthodologie multicritères de l'UE pour mesurer les performances environnementales des produits finis.


Shutterstock



Le site de la commission met déjà à disposition des internautes des études pilotes menées via le PEFCR dans différents domaines. Avec des produits allant de la bière aux produits laitiers, en passant par le papier, la plomberie, les équipements informatiques. Ou, plus intéressant, pour le cuir ou les tee-shirts, qui font respectivement l'objet de 160 et 130 pages de données de cadrage.

"La participation de la CELC au Secrétariat Technique du Product Environmental Footprint habillement et chaussures s’inscrit dans une volonté de coconstruction, pragmatique, afin d’apporter une contribution concrète et technique à la future méthode pour répondre en transparence aux attentes des consommateurs", explique la déléguée générale de la CELC, Marie-Emmanuelle Belzung. Qui indique ainsi vouloir s'assurer que les spécificités du lin soient prises en compte dans la méthode de calcul de l’impact environnemental.

La Confédération annonce au passage avoir déjà lancé une étude d'impact sur le lin labellisé "European Flax" en se basant sur les critères actuels du PEFCR. Ce qui est en fait une première parmi les filières agro-industrielles européennes. Une étude dont les résultats seront prochainement dévoilés aux acteurs et partenaires de la filière.

L'intégration de la CELC dans le processus d'élaboration du PEFCR A&F vient au passage rappeler la nature profondément européenne du lin, dont 85% de la production mondiale se limite aux côtes françaises, belges et néerlandaises. Outre le fait qu'il s'agisse d'une production locale, la CELC mise sur le fait que le lin nécessite peu d'eau et d'intrants (engrais…) pour promouvoir les 10.000 entreprises des quatorze nationalités formant la filière européenne. Parmi lesquels un nombre croissant de filateurs, qui étaient devenus le maillon faible de la filière.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com

Tags :
Autres
Industrie