Dynamic Yield et son expérience client personnalisée attirent les investisseurs

Spécialiste de la personnalisation de l’expérience client pour les portails de vente en ligne, l'israélien Dynamic Yield porte à 38 millions de dollars (33 millions d'euros) les fonds levés à l’occasion d’un quatrième appel aux investisseurs. Parmi eux, la société Naver, sorte de « Google coréen », qui, avec 5 millions de dollars investis, rejoint le cercle des actionnaires, après l’entrée du moteur de recherche chinois Baidu lors d’un précédent tour de table.


Liad Agmon, cofondateur et CEO de l'entreprise - Dynamic Yield

Dynamic Yield officie à ce jour pour plus de 220 marques et groupes internationaux dont Lacoste, Sephora, Urban Outfitters, Moss Bros, Anthropologie, Pacsun, Carhartt, Marc O’Polo, Zalora ou encore Ikea et Ocado. L’entreprise fondée en 2011 s’était positionnée dans le sillage d’Amazon afin de proposer aux portails de vente une approche similaire en ce qui concerne l’affichage prioritaire de produits correspondant à ce que les internautes ont le plus de chance de rechercher.

Un outil de personnalisation qui avait précédemment attiré l’attention de Google, qui aurait vainement tenté de racheter la structure. Depuis, celle-ci a multiplié ses clients en Occident, tandis que ses investisseurs entendent développer ses outils en Asie. Après Baidu, l’un des BATX, les fameux Gafa asiatiques, c’est aujourd’hui le coréen Naver qui souhaiterait développer l’offre de Dynamic Yield en Corée du Sud et au Japon en l’intégrant à son offre de services.

Au-delà de l’expansion internationale, le PDG et cofondateur de l’entreprise, Liad Agmon, indique au site d'information américain Techcrunch tester une nouvelle solution destinée à décliner la personnalisation de l’expérience client dans le commerce physique. Un outil qui permettrait, sur la base des cartes clients, de s’affranchir des sempiternelles invitations à profiter des promotions du moment au profit d’une suggestion tournée vers le type de produit le plus couramment acheté par le visiteur. L’idée finale : s’adresser au consommateur comme à un « habitué ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER