×
Publicités
Publié le
1 juil. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

E-commerçants et véadistes ont vu leur activité mode reculer en mai

Publié le
1 juil. 2021

Le bilan définitif du mois de mai 2021 dressé par l'Institut Français de la Mode fait état d'une hausse d'activité de 4,8% pour le secteur du textile-habillement en France. Un chiffre moins bon que le bilan provisoire présenté précédemment (+7,6%), qui excluait les acteurs du web et de la vente à distance. D'ordinaire, on observe souvent la dynamique inverse. Une fois n'est pas coutume donc, les e-commerçants et véadistes ont vu leurs ventes mode reculer de 3,1% en mai, par rapport à mai 2020.


Shutterstock


L'an dernier, il faut rappeler que les ventes en ligne (des acteurs traditionnels et des pure-players cumulées) avaient connu un bond significatif en mai, de l'ordre de +61,7% comparé à mai 2019. Elles sont restées stables en mai 2021 (+0,3%).

A l'inverse, les points de vente physiques ont vu leur activité augmenter de 9,6% sur la même période. La réouverture des commerces est intervenue le 19 mai cette année, tandis que durant le premier confinement, la date de reprise était le 11 mai. Mais le retour des clients en boutique avait été très progressif.

Rappelons que seules les chaînes spécialisées ont tiré leur épingle du jeu avec une hausse de chiffre d'affaires de 31,3% en mai, "par rapport à la référence, il est vrai, très faible de mai 2020", pointe l'IFM. Les chaînes de grande diffusion ont enregistré des ventes stables (-0,2%), tandis qu'elles ont été négatives pour les hyper-supermarchés (-5,1%), les indépendants multimarques (-6,8%) et les grands magasins et magasins populaires (-13,7%).


Evolutions des ventes chaque mois depuis un an - IFM


"Au total, pour les cinq premiers mois de l’année 2021, les ventes habillement et textile ont bénéficié d’une hausse de 6,1% en valeur par rapport à la même période de 2020 mais elles restent très en retrait par rapport aux cinq premiers mois de l’année 2019 (- 21%)", mesure l'IFM. Selon le scénario de reprise intermédiaire qu'il a dressé, le bilan pour l'année 2021 pourrait se fixer à +5% par rapport à 2020, ce qui correspondrait à un recul de 11% comparé à 2019. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com