×
7 759
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

E-commerce : 88 % des Français doutent encore de la fiabilité de certains portails

Publié le
today 31 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pas moins de quatre Français sur cinq sont inquiets quant à l’utilisation de leurs données à des fins commerciales par les plus gros portails. Une crainte qui aurait déjà poussé 81 % d’entre eux à quitter une page, selon une étude Ifop réalisée pour Eddo et Les BigBoss, qui préparent actuellement leur édition d’hiver et leur session Mode, Beauté & Retail.


Shutterstock


Ce reflex de quitter la page peut être aussi déclenché par la nécessité de créer un compte, selon 85 % du panel, dont 43 % indiquant que ce cas de figure se présente souvent. Ils sont par ailleurs 82 % à avoir déjà quitter un site en raison des pop-up et bannières (39 % souvent), et 83 à avoir été juste découragés par des problèmes techniques comme les temps de chargement (dont 32 % rencontrant souvent ce problème).

« A cet égard, il est intéressant de noter que la multitude des contenus n’est pas synonyme d’une facilité à trouver une information recherchée », indique l’institut Ifop. « 73% des Français peuvent rencontrer des difficultés pour trouver LA bonne information, y compris au sein des catégories digital natives (65% des 18-24 ans partagent ce constat) ».

Pas moins de 88 % des Français qui ont déjà douté de la fiabilité d’un site Internet, et cela se produirait même souvent pour 26 % d’entre eux. Une non-fiabilité perçue qui inciterait à reporter des achats, que ce soit en raison de la difficulté de trouver des informations sur les produits (71 %), de l’inquiétude quant à l’exploitation des données (71 %) ou sur la sécurisation des transactions (66 %). Par ailleurs, les avis extérieurs sur les portails agissent également sur le sentiment de fiabilité perçu sur un portail. Et cela qu’il s’agisse d’avis exprimés par d’autres internautes (74 %), par des médias en ligne (68 %) ou par des influenceurs (62 %).


Les BigBoss


« A l’inverse, note Ifop, les dimensions plus pratiques concernant l’achat importent relativement moins, qu’il s’agisse de la non-conformité entre les qualités réelles du produit et les photos (69%), les conditions de renvoi au cas où le produit ne convient pas (67%), les délais de livraison (66%) et la qualité graphique du site Internet (51%) ».

Cette étude a été publiée suite à la dernière édition estivale des BigBoss, qui a rassemblé 600 décideurs et du 10 au 12 mai dans le Péloponnèse. La prochaine édition plénière se tiendra aux Arcs du 13 au 15 décembre. Avant cela se tiendront simultanément à Lille les rendez-vous respectivement dédiés au Retail, et aux secteurs Mode & Beauté, les 17 et 18 octobre. Un rendez-vous dédié aux professionnels du marketing se tiendra quelques jours plus tôt.

Tags :
Autres
Business