×
Publicités
Par
Reuters
Traduit par
Lionel Tixeire
Publié le
29 mai 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

E-commerce : le dubaïote Emaar rachète les parts de Rocket Internet dans Namshi

Par
Reuters
Traduit par
Lionel Tixeire
Publié le
29 mai 2017

Au Moyen-Orient, après le rachat de Souq.com par Amazon, Emaar Malls rachètera la participation de 51 % de l'Allemand Rocket Internet dans le site de commerce en ligne Namshi. Deux mois après l'annonce du rachat de Souq.com par Amazon, cette prise de contrôle devrait renforcer Noon.com, l'entreprise conjointe du fonds d'investissement public saoudien et de Mohamed Alabbar, le fondateur et président d'Emaar Properties.

GFG gardera une participation de 49 % dans Namshi - Global Fashion Group


Noon.com a été secoué ces dernières jours en raison du départ du PDG et du directeur de la technologie, ainsi que de plusieurs cadres. Mohamed Alabbar a précisé la semaine dernière que l'entreprise est sur la bonne voie pour démarrer ses activités avant la fin de l'année.

Il y a quelques semaines, les efforts de dernière minute d'Emaar Malls, le bras commercial d'Emaar Properties, pour prendre le contrôle de Souq.com n'avaient pas été couronnés de succès. Emmar Malls avait évalué le site de commerce en ligne à 800 millions de dollars. Selon la banque Goldman Sachs, il s'agit de « la plus importante opération de fusion-acquisition du secteur technologique jamais réalisée dans le monde arabe ».

Selon un communiqué, Emaar rachètera donc la participation de Rocket Internet –l'investisseur allemand – dans Namshi, dans le cadre d'une transaction au comptant qui devrait être finalisée d'ici trois mois.

Mohamed Alabbar, le fondateur et président du groupe Emaar de Dubaï – qui a notamment construit le Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde, s'oriente depuis l'an passé de plus en plus vers les investissements technologiques et le commerce en ligne.

Dans la région du golfe, le marché du commerce en ligne devrait atteindre 20 milliards de dollars d'ici à 2020, selon un rapport publié l'an dernier par le cabinet de conseil A.T. Kearney.

En mars dernier, le cofondateur de Namshi avait déclaré à Reuters que l'acquisition de Souq.com par Amazon était susceptible de déclencher un mouvement de consolidation dans le secteur.

« En général, Amazon arrive sur un marché et est très rapidement capable de le dominer. En Inde, par exemple, cela a entraîné la fermeture ou la restructuration d'un certain nombre d'entreprises. »

« Les acteurs généralistes devraient notamment s'inquiéter s'ils ne sont pas en position d'offrir à leur clients une proposition de valeur différenciée. Les acteurs purs comme Namshi par exemple seront contestés mais probablement dans une moindre mesure », a-t-il aussi ajouté.

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.