×
Publicités

E-commerce : les ventes trimestrielles françaises dopées de 12,6 % à 25 milliards d'euros

Publié le
today 24 sept. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les ventes en ligne tricolores, tous secteurs confondus, ont connu au deuxième trimestre une progression de 12,6 % à 25 milliards d'euros, notamment grâce à une hausse depuis un an de 19,7 % du nombre de transactions, porté à 415 millions. Des chiffres qui amènent le premier semestre à tutoyer la barre symbolique des 50 milliards d'euros de vente, après les 24,9 milliards affichés au premier trimestre.


Wamda


Pour la fédération de la vente à distance (Fevad), qui présentait ces chiffres au premier jour du salon Paris Retail Week (24-26 septembre à la Porte de Versailles), cette progression est notamment permise par un fort développement du nombre de portails de vente actifs, en hausse de 18 % sur un an. Surtout, la Fédération et Médiamétrie estiment que 1,5 millions de nouveaux cyberacheteurs ont rejoint le marché sur l'année écoulée, portant le total de l'audience à 39 millions d'internautes dans l'Hexagone. La Fevad relève par ailleurs que le nombre de transactions a été multiplié par six en dix ans.

Mais ce sont toujours les deux mêmes chiffres qui attirent le plus l'attention : le panier moyen et le nombre d'achats moyen par acheteur. Le premier continue sa chute, tombant de 5,9 % sur un an, à 60 euros sur le semestre. La second poursuit de son côté sa progression, en hausse de 13 %, avec désormais 12,8 achats sur le trimestre. De quoi porter la dépense moyenne par cyberacheteur à 766 euros sur la période.

Le mobile poursuit son ascension, le panel de portail (indice iCM) dédié de la Fevad pointe ainsi une hausse de 25 % des achats mobiles par rapport au deuxième trimestre 2018.  De quoi porter à 38 % la part du mobile dans le chiffre d'affaires réalisé par le commerce en ligne. Une progression de quatre points sur un an. 

"Le mobile est désormais aussi important en terme d'achat en ligne que l'ordinateur fixe", relève Jamila Yahia-Messaoud, directrice du département Consumer Insights de Médiamétrie. "Ils sont désormais utilisés pour acheter par 67 % des cyberacheteurs, qui sont en parallèle 68 % à passer commande depuis des ordinateurs fixes".

Du côté des places de marché, les ventes du panel iPM maintiennent leur niveau de croissance à 15 %, au second second trimestre 2019. Soit une progression de deux points qui amène les marketplaces à désormais peser 34 % des volumes d'affaires. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Tags :
Autres
Business