×
Publicités
Publié le
17 nov. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

E-commerce: mode et beauté se stabilisent au troisième trimestre

Publié le
17 nov. 2022

Les ventes en ligne ont connu au troisième trimestre une progression de 16,8%, qui cache dans le détail une stabilisation des ventes de biens, dont le recul se limite à 2% par rapport au troisième trimestre 2021. Face à l’inflation, le panier moyen connait lui une progression de 7% pour s’établir à 64 euros.


Shutterstock


Un fait notable, alors que le panier moyen connaissait historiquement une tendance à la baisse. En conséquence, la croissance de 16,8% de chiffre d’affaires généré, à 36 milliards d’euros, progresse plus rapidement que le nombre de transactions, en croissance de 8,8% à 560 millions d’opérations.

Au total, sur neuf mois, les Français ont dépensé en ligne 104 milliards d’euros, soit autant que sur l’ensemble de l’exercice 2019. Et la Fevad estime que le secteur franchira sur l’année 2022 la barre des 140 milliards d’euros. Ce qui représente un doublement par rapport au chiffre atteint en 2016.

La croissance de l’e-commerce sur le troisième trimestre 2022 est pour l’heure tirée par les ventes de services, en hausse de 34%, et notamment 39% pour le tourisme et le voyage. Un effet de rattrapage après deux ans de restrictions sanitaires ayant réorienté les dépenses vers les biens de consommation

La mode et la beauté se stabilisent



Ce troisième trimestre montre par ailleurs une stabilisation des ventes en ligne de produits de mode et de beauté, qui évoluent respectivement de +1% et -2% par rapport au troisième trimestre 2021, mais en progression de 11% et 16% par rapport à la même période un an plus tôt. Pour rappel, Internet devrait cette année repasser sous la barre des 20% des ventes françaises d'habillement.


Fevad



Une tendance que connait également l’équipement de la maison, en recul de 2% par rapport à 2021, mais en hausse de 15% par rapport à 2019. L’électronique, par comparaison, chute de 15% par rapport à l'an dernier, et ne progresse que de 3% par rapport à 2019. L’alimentaire, progresse lui de 3% sur un an, et de 52% par rapport à 2019. Là encore, l’inflation est à prendre en compte.

"Pendant très longtemps, nos chiffres trimestriels ont montré des progressions régulières de 12-15%, touchant presque l’ensemble des secteurs", rappelle le président de la Fevad, François Momboisse. "Avec les deux ans de bouleversement du Covid, on a eu ensuite des tas d’indices bizarres et atypiques, des comparaisons avec des périodes où les magasins étaient encore ouverts. Et alors que tout devait se stabiliser arrive la crise de l’énergie et l’inflation, qui vont avoir un poids de plus en plus présent dans les comportements".

Les enseignes physiques surperforment en ligne



Quelque 11.000 portails ont vu le jour depuis le troisième trimestre 2021. Une hausse de 6% portant l’offre total à 200.000 sites. Les portails des enseignes physiques continueraient de surperformer, avec une progression de 35% des ventes par rapport aux niveaux d’avant-crise, mais de 2% par rapport au troisième trimestre 2021.


Fevad



Les places de marché s’affichent quant à elle en progression de 5% par rapport au troisième trimestre 2021. Surtout, elle accélèrent leur activité de 28% sur neuf mois par rapport à la période janvier-septembre 2021. Le poids des vendeurs tiers atteint désormais 15% des ventes en ligne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com