×
Publicités
Publié le
24 sept. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

E-commerce transfrontalier : des marketplaces européennes en retard

Publié le
24 sept. 2020

Le premier Top 100 des marketplaces réalisant des ventes transfrontalières en Europe montre un classement dominé par Amazon, Ebay et Aliexpress. Et si Amazon capte près d’un quart des ventes, les plateformes européennes comme Vinted, G1A, Farfetch et Zalando n’en représentent que 11 %. Montrant le retard accumulé par les “locaux de l’étape”, sur un marché où le crossborder pèse 84 milliards d'euros.


Cross-Border Commerce Europe


Les 100 sites composant le classement, réalisé par la plateforme Cross-BorderCommerce Europe, se compose à 56 % de sites BtoC, contre 36 % de CtoC et 10 % de sites d’enchères. Ils ont par ailleurs 41 % à opérer dans le domaine de la seconde main, marché dont le lituanien Vinted est le premier représentant au classement (7e), tandis que le français Vestiaire Collective prend la 53e place. Les auteurs du classement relèvent par ailleurs la place importante prise par les plateformes sociales, comme Facebook, Instagram, Snapchat, Pinterest, ou encore le chinois TikTok.

La mode est bien représentée dans le premier quart du classement. Outre Vinted, s’y illustrent le britannique Farfetch (9e), l’allemand Zalando (14e), l’américain StockX (19e), et le portail CtoC britannique Depop (20e). Sans oublier l’allemande Karstadt & Signa (22e) et le site professionnel américain Grailed (23e).

“Les Marketplaces 'pures' passeront de 68% à 75% de part de marché en 2025. D’ici 2025, la moitié des 100 meilleures Marketplaces transfrontalières mondiales seront des plateformes C2C”, pour Cross-Border Commerce Europe. Qui estime par ailleurs que, d’ici 2025, la vente d’articles de seconde main sera 1,5 fois plus importante que celle de la fast-fashion et représentera 13% de la garde-robe moyenne. “La génération Y et la génération Z sont les moteurs de cette croissance, les 18-37 ans achetant 2,5 fois plus d’occasion que les autres groupes d’âge. La part C2C des biens d’occasion passera de 41% à 50%”.


Cross-Border Commerce Europe



Des projections qui interviennent à l’heure où l’Union européenne poursuit son travail autour de  l’établissement d’un marché en ligne européen unique. Des règles communes qui touchent aussi bien aux données qu’à la gestion des plaintes, en passant par la collecte de TVA. Une collecte qui s’avère jusque-là complexe pour les vendeurs opérant à travers plusieurs pays de l’Union, tandis que la fraude à la TVA reste un écueil à surmonter.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com