×
Publicités
Publié le
12 déc. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

e-Pitti se consolide et prévoit des partenariats avec d’autres salons

Publié le
12 déc. 2012

Lancé en juin 2011, le salon virtuel du Pitti Immagine, qui permet de prolonger sur la toile le Pitti Uomo, le Pitti W, le Pitti Bimbo et depuis juillet aussi le Pitti Filati dédié à l’industrie du fil, se présente, au terme de trois éditions, avec un bilan plus que positif.

Au total 1,7 million de pages ont été vues, tandis que pour la dernière édition des salons Pitti de juin ont été publiés 1377 stands virtuels et plus de 8500 produits représentés à travers 60 000 photos et 1500 vidéos. Durant ces salons en ligne (de début juillet à fin septembre) ont été enregistrés 116 000 accès pour un total de 500 000 pages vues par des acheteurs provenant de 90 pays. En moyenne, chaque acheteur a visualisé 28 pages pendant 10 minutes en regardant 13 produits.

Le site du salon virtuel de Pitti

"Nous sommes contents de notre concept. C’est un instrument exceptionnel pour valoriser le concept d’un salon physique. Mais nous n’en sommes qu’au début dans la compréhension du potentiel que peut offrir e-Pitti. Il y a encore beaucoup à faire", explique Francesco Bottigliero, l’administrateur délégué de FieraDigitale, la société qui gère le projet. Le site e-Pitti permet de prolonger la visite des salons sur la toile, une semaine après leur fermeture, pendant près de six semaines. Ce service est inclus dans le prix du mètre carré proposé par Pitti Immagine à ses exposants, qui peuvent faire photographier 15 produits de leur collection destinés ensuite à n’être vus sur le site que par des acheteurs accrédités.

Disponible en italien, anglais et depuis juillet aussi en japonais, e-Pitti.com a vu ses visiteurs nippons grimper au deuxième rang derrière les Italiens, les Russes étant en huitième position. "Nous sommes donc en train d’évaluer le lancement d’une version du site en russe pour juin 2013, avant de démarrer avec l’allemand", indique Francesco Bottigliero.

Le salon numérique de Pitti fournit aussi de nombreuses données sur les choix effectués par les acheteurs, dégageant clairement les tendances. "Nous avons grâce à e-Pitti un patrimoine d’informations certifiées qui nous permet de mieux orienter notre manifestation. Le problème, c’est que ce patrimoine est encore peu utilisé par les entreprises", souligne Raffaello Napoleone, le patron de Pitti Immagine, qui prévoit d’organiser un grand séminaire en juin, justement pour aider les marques à exploiter davantage cet outil.


Les produits "multicolor" parmi les plus vus au sein du salon virtuel de Pitti Filati


En juillet, a été lancée avec succès la version numérique de Pitti Filati avec 550 produits et 66 stands en ligne sur un total de 80 exposants. Ce salon virtuel a été visité par des acheteurs provenant de 35 pays, dont l’Italie (38,61%), la Colombie (15,31%) et les Etats-Unis (11,72%).

Pitti Immagine caresse également le projet de "numériser" le nouveau salon 'Super' consacré à la mode féminine qu’il organise avec Fiera Milano et qu’il lancera en février prochain à Milan. La version virtuelle de ce nouveau salon ne devrait pas se concrétiser toutefois avant la deuxième édition de «Super» prévue en septembre 2013.

Entretemps, démarre en janvier la première collaboration externe pour FieraDigitale, société détenue à 75% par Pitti Immagine et à 25% par Francesco Bottigliero, avec le lancement de Macef+ (www.macefplus.com), l’édition numérique du salon milanais Macef spécialisé dans les secteurs de la maison, l’ameublement et la décoration. L’organisateur des foires milanaises Fiera Milano a conclu un accord financier de deux ans avec FieraDigitale pour utiliser son concept. En échange, FieraDigitale met à disposition du Macef plateforme, logistique (contact, shootings, etc.), post production, assistance. Macef a contacté le Pitti en février dernier, l’accord a été signé en juillet. En septembre un projet pilote a été testé avec 107 entreprises. En janvier Macef+ prévoit de réunir sur 600 stands en ligne sur un total de 1800 exposants.


"Natural & organic", le tag le plus utilisé lors du dernier Pitti Uomo


Avec ce partenariat s’ouvrent de nouveaux horizons. D’autres salons italiens et étrangers, actifs dans le secteur de la mode, seraient en effet en train d’évaluer l’opportunité de s’associer à FieraDigitale pour lancer leurs propres salons virtuels. Aux Etats-Unis, en particulier, ont déjà démarré des projets similaires, tel celui de Joor…

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com