Eclectic ouvre une première boutique à New York

Prévue à l’origine en novembre 2017, l’ouverture de la troisième boutique Eclectic – après rue Charlot et rue Marbeuf à Paris – vient d’avoir lieu à New York, dans le quartier de SoHo, au 27 Greene Street, voisin du concept-store The Webster. « Une localisation dans la partie sud de SoHo qui correspond exactement à l’état d’esprit d’Eclectic, explique son fondateur, Franck Malègue, proche dans ses habitudes de consommation du Marais à Paris et où des marques créatives à l’image d’Acné, de Maison Margiela, des marques de design comme Tom Dixon, se sont implantées. »
 

Eclectic à New York

Concrètement, cette nouvelle boutique-loft ouverte en lieu et place d’un ancien hangar à bois du XIXe siècle, couverte d’un parquet au sol et de briques blanches aux murs, propose sur une surface de 160m2 et 3m50 de hauteur de plafond l’ensemble de la collection Eclectic, soit vestes et manteaux en prêt-à-porter et demi-mesure, blazers (best-sellers de la maison), overcoat imperméable, nouvelle pièce de la collection, ainsi que l’ensemble des sacs de la collection.
 
Pour New York, le fondateur a également souhaité présenter l’intégralité des collections printemps-été et automne-hiver, « une spécificité, explique-t-il, qui permet de s’adapter à la clientèle américaine vivant dans des régions où le climat n’est pas celui de New York et destinée également à toute la clientèle d’Amérique latine pour qui New York représente le premier marché mode et qui, pour les mêmes raisons, peut s’intéresser à notre offre ».
 
Une nouvelle étape dans le développement de la marque lancée par Franck Malègue en 2011, justifiée « par l’importance de la clientèle internationale fidèle à la marque – elle représente aujourd’hui 50 % du chiffre d’affaires d’Eclectic – et par l’importance de la clientèle américaine qui représente, elle, 1/3 de nos ventes dans nos boutiques françaises ».
 
Pariant sur une stratégie retail, la marque Eclectic – également présente au Bon Marché – devrait s’intéresser dans les mois qui arrivent à d’autres implantations aux Etats-Unis, « Los Angeles, Palo Alto ou San Francisco sont des régions qui nous intéressent, notre propos centré sur la mode, la technologie et la durabilité ayant un écho formidable pour les populations tech et millennials de ces régions ». 
 
Une priorité à la durabilité que le fondateur d’Eclectic souhaite mettre de plus en plus en avant – le cas récemment avec une campagne de communication dans la presse masculine et les réseaux sociaux -, « le slow-fashion fait partie de notre business plan depuis le début et nos habitudes de consommation sont en train de changer ».
 
Avec un objectif d’ouverture d’une boutique par an sur le marché américain, Franck Malègue abandonne pour le moment l’idée de développement à Londres, la recherche de nouveaux investisseurs conditionnant son nouveau pari. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER