×
5 757
Fashion Jobs
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
22 juin 2020
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

El Corte Inglés réalise un chiffre d’affaires de plus de 15 milliards d’euros en 2019

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
22 juin 2020

El Corte Inglés a clôturé son exercice fiscal 2019 juste avant la pandémie, avec de bonnes nouvelles : pour le groupe espagnol, tous les indicateurs financiers sont au vert. Les ventes ont progressé de 1,2 % à 15,261 milliards d’euros, contrairement à la dette, qui a diminué en même temps que l’EBITDA et le bénéfice net consolidé augmentaient.


El Corté Inglés réalise un chiffre d’affaires de 15,261milliards d’euros en 2019. Son EBITDA gagne 5,4%. - El Corte Inglés


Selon le rapport de gestion et les comptes annuels du groupe, présentés vendredi 19 juin, la marge brute gagne 0,3 % et atteint 4,504 milliards d’euros. "Nos comptes reflètent l’évolution positive de notre activité. La stratégie de gestion que nous avons adoptée porte ses fruits", se réjouit la société.

Côté bénéfices, l’EBITDA (bénéfice brut d’exploitation) de l’entreprise dépasse 1,097 milliard d’euros et gagne 5,4 % par rapport à l’exercice précédent. Le bénéfice net consolidé, quant à lui, bondit de 20,1 % par rapport à 2018 pour atteindre 310 millions d’euros.

La réduction de la dette faisait partie des objectifs du groupe pour l’exercice. Mission accomplie : elle s’est contractée de 638 millions d’euros et atteint 2,729 milliards d’euros après la clôture des comptes. "L’évolution satisfaisante de notre activité et, dans une moindre mesure, la vente d’actifs immobiliers non stratégiques, nous ont permis de réaliser ce progrès", concède la société, qui ajoute : "D’ailleurs, la solidité financière avec laquelle nous avons conclu l’année 2019 nous a permis d’affronter l’impact de la crise du Covid-19 sur les ventes du groupe", se félicite l’entreprise.

Le retail, principal secteur d’activité



Par catégories, c’est le retail qui génère la majorité des revenus de la chaîne avec un chiffre d’affaires de 13,128 milliards d’euros et un EBITDA de 930 millions d’euros. Dans cette catégorie, les grands magasins restent le principal canal de vente, avec un chiffre d’affaires de 11,887 milliards d’euros, soit 78 % des revenus du groupe. "Notre offre diversifiée, notre recherche d’innovation, notre capacité d’adaptation aux exigences du marché et notre vocation de service alimentent notre modèle d’activité et soutiennent nos engagements de garantie de qualité", se félicite la société.

Sfera, la ligne de prêt-à-porter et accessoires du groupe, mérite une mention spéciale, avec des ventes en hausse de 8 % en 2019 par rapport à 2018 et un chiffre d’affaires de 461 millions d’euros. "Nous avons concentré nos efforts sur le développement de la valeur de la marque, avons présenté les dernières tendances de mode en boutique, avons rénové nos points de vente et nettement amélioré la qualité de nos vêtements", explique El Corte Inglés, satisfait de la progression de sa marque.

Supercor (714,6 millions d’euros), Viajes El Corte Inglés (2,732 milliards d’euros) et le département d’assurances du groupe (215,6 millions d’euros et + 8,1 % par rapport à 2018) viennent compléter le chiffre d’affaires de l’entreprise présidée par Marta Álvarez.

Refinancement et désinvestissement



Plusieurs moments déterminants ont marqué l’exercice 2019/2020 de l’entreprise. Au mois d’août, le groupe a formalisé la fusion par absorption entre El Corte Inglés et Bricor, la société absorbée. En fin d’année, le gouvernement espagnol a approuvé pour l’exercice 2020 la vente de la filiale informatique du groupe, Iecisa, au groupe français Gfi.

El Corte Inglés s’est doté d’un nouveau département dédié à l’immobilier afin de promouvoir et gérer ses actifs. "El Corte Inglés fait partie des entreprises espagnoles détenant le plus important patrimoine immobilier. C’est pourquoi nous avons créé cette subdivision, destinée au groupe mais aussi aux entreprises externes", détaille l’entreprise. Autre sujet crucial pour l’exercice 2019/2020 : le refinancement. En février dernier, El Corte Inglés a négocié l’ajout d’un montant maximum de 2 milliards d’euros à sa dette bancaire, avec des délais de paiement allongés jusqu’en février 2025.

Pour l’exercice 2020/2021 et afin de faire front à la baisse des ventes causée par la pandémie, El Corte Inglés a conclu un nouveau contrat de financement (avec l’aval de l’État espagnol à travers son organisme de crédit). Il s’agit d’une ligne de crédit revolving de 1,341 milliard d’euros, et non 1,311 milliard d’euros comme l’avait tout d’abord annoncé l’entreprise.

"Cette opération, qui s’ajoute au précédent accord signé par le groupe en février, va nous permettre de disposer d’un financement stable à court terme et d’assurer la liquidité de l’entreprise au cours des prochains mois pour affronter l’impact économique causé par les mesures extraordinaires adoptées pendant l’état d’urgence", déclare le groupe.

Présidé par Marta Álvarez, El Corte Inglés appartient aussi à la Fondation Ramón Areces à 37,39 %. 22 % des parts de l’entreprise sont aux mains de Cartera de Valores Iasa, elle-même propriété de Marta et Cristina Álvarez à 70 % et de Dimas Gimeno, l’ex-président du groupe, et de sa famille à 30 %. Les autres actionnaires sont l’investisseur qatari Sheikh Hamad Bin Jassim Bin Jaber Al Thani (10 %), Corporación Ceslar (9 %) et Cartera Mancor (8 %).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com