×
Publicités
Par
Europa Press
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
4 janv. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

El Corte Inglés veut concurrencer Amazon avec sa propre filiale logistique

Par
Europa Press
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
4 janv. 2021

El Corte Inglés va se doter d’une nouvelle filiale indépendante spécialisée dans le transport pour faire concurrence à Amazon. Son objectif est de proposer son infrastructure à des tiers afin de tripler le chiffre d’affaires de sa branche logistique pour atteindre 1,2 milliard d’euros de résultat, d’après des informations révélées à Europa Press par des sources issues du groupe présidé par Marta Álvarez.


El Corte Inglés va créer sa propre filiale logistique - El Corte Inglés


Plus précisément, l’entreprise veut tirer parti de l’infrastructure logistique dont elle dispose déjà et dont elle se sert pour fournir ses centres commerciaux et ses supermarchés.

D’après des informations publiées mardi dernier par le journal El País, le département logistique du groupe emploie actuellement 5.000 personnes et dispose d’une surface de 1,2 millions de mètres carrés occupés par 50 entrepôts centraux et locaux, ainsi que par les réserves de ses points de vente en Espagne et au Portugal. 1.000 camions circulent chaque jour entre ces différents points, sans compter les autres moyens de transport qui réalisent les envois en boutique et à domicile.

Ces services logistiques sont évalués à 400 millions d’euros, la somme que devrait débourser El Corte Inglés pour obtenir les mêmes prestations auprès d’un partenaire extérieur. C’est en tout cas ce qu’affirment les sources proches du dossier citées par le journal.

Cette opération va permettre à la société de profiter de son infrastructure actuelle de logistique et transport tout en la renforçant, à travers des partenariats avec d’autres spécialistes par exemple. Elle sera ensuite proposée à des tiers ayant besoin d’un opérateur logistique intégral, capable d’assurer l’acheminement depuis les ateliers de productions jusqu’au domicile du client final si cela est nécessaire.

Le groupe se concentre actuellement sur l’accélération de sa digitalisation et a multiplié par trois ses ventes en ligne au cours du premier semestre fiscal 2020. Elles représentent déjà 15% du total des ventes retail, contre 7% l’année dernière, et cette progression n’a pas l’air partie pour s’arrêter: les ventes en ligne du groupe ont bondi de 124% au deuxième trimestre lors de la réouverture des boutiques, et même de 218% au mois de juin.