×
6 199
Fashion Jobs
Publicités

Elle International lance sa première chaîne télé au Québec

Auteur :
Publié le
today 3 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après la vente le 14 février dernier d’une partie de ses titres, dont la version française de Elle et ses déclinaisons, à Czech Media Invest, le jeune groupe de presse de Daniel Kretinsky, Lagardère s’est réorganisé. Ses activités médias se sont regroupées sous l’antenne de Lagardère News, entité dirigée par Constance Benqué qui officiait auparavant à la tête de la marque Elle. Au sein de Lagardère News, il faut donc compter Europe 1, Paris Match, Le Journal du dimanche, Virgin Radio, RFM, Lagardère Live Entertainment et Elle International, Lagardère restant propriétaire de la marque Elle. C’est via cette antenne qu’au Québec, une chaîne télévisée verra le jour le 26 août prochain. Nommée Elle Fictions, elle a été montée en cinq mois avec un groupe local nommé V Media.
 

La chaîne Elle Fictions sera lancée le 26 août - Elle International


« C’est un mouvement important pour Elle International, parce qu’il s’agit d’une réelle diversification », explique François Coruzzi, directeur général de Elle International. « Cette chaîne est destinée à un public féminin, âgé de 25 à 54 ans. Au début, nous diffuserons des séries, des films et quelques émissions de télé-réalité avant de produire nos propres contenus ». Constance Benqué, par voie de communiqué, ajoute : « Ce partenariat sans précédent nous permet de tester une formule novatrice pour notre marque et d’étendre sa présence à l'international par la télévision. »
 
Plus de 50 millions de lecteurs pour le magazine Elle et ses déclinaisons

Parmi les abonnements à cette chaîne, il existera des offres couplées avec le magazine Elle Québec. En fonction de son succès, sa duplication dans d’autres pays sera envisagée. Parce qu’en tout, Elle International opère sur 80 territoires différents via trois activités distinctes. Elle dispose de 78 magazines sous licence dont 45 Elle, 25 Elle déco et 5 Elle à table, ainsi que de près de 60 plateformes digitales en comptant les sites Internet et les réseaux sociaux de ces différentes éditions. De quoi réunir 21 millions de lecteurs pour le magazine Elle uniquement et 33 millions en ajoutant ses différentes déclinaisons. Sur les sites, ce sont 100 millions de visiteurs uniques par an qui sont dénombrés. Pour réussir à être présent dans tous ces pays, Elle International s'appuie sur 25 partenaires dans le monde, comme le groupe Hearst, qui décline le magazine dans 14 pays.
 
Si les différents magazines Elle sont dirigés par des entreprises distinctes, c’est en France que les directions marketing et éditoriales du titre sont réfléchies. Un studio de production interne permet la republication de quelque 5 000 pages éditoriales par an, proposées à toutes les éditions. Ces derniers mois, ce sont une interview et un shooting de Céline Dion qui ont été repris par 29 pays différents. Une opération qui permet à Elle International de réaliser des économies d'échelle considérables puisqu'un seul entretien et une unique séance photos alimentent près d'une trentaine de magazines.
 
« Nous travaillons vraiment en réseau, que ce soit pour l’éditorial ou le marketing. Ce département international fédère les éditions depuis 30 ans », explique Valéria Bessolo Llopiz.
 
La deuxième activité de Elle International concerne la publicité. Une régie internationale nommée Lagardère Global Advertising s’occupe de vendre des deals globaux aux annonceurs de la beauté et de la mode. Près de 35 000 pages de publicités sont achetées chaque année par les marques. La régie de Lagardère News en vend généralement jusqu'à 30 %, le reste étant géré au niveau local. 

Des montres, un parfum ou encore des cafés siglés Elle
 
Enfin, dernière activité pour l’entreprise : les licences hors médias, au nombre de 140, vendues dans 80 pays à travers 30 000 points de vente. Une nouvelle vient d’être signée avec la marque de montres américaine Fossil. Vendue à partir de juillet en Asie, cette ligne disponible entre 75 et 150 dollars devrait être déployée dans le reste du monde au cours des prochains mois. Et les licences non médias ne concernent pas seulement la mode puisqu’une ligne de parfum a été lancée en décembre 2018 tandis que des Elle Café ont aussi ouvert en Asie, du Japon à la Thaïlande, en passant par la Chine.

​Parmi les pistes explorées par Elle International pour accroître ses sources de revenus, il faut aussi compter sur les événements de la marque, à l'image du forum grand public Elle Active Sport qui se déroule ce 3 juillet à Paris, dans le VIème arrondissement.

Ces diversifications permettent à Elle International de s’assurer un avenir dans un business où les diffusions de magazines baissent de 10 % par an à l’échelle mondiale tandis que les résultats du digital progressent, quant à eux, de 20 à 25 % chaque année. Aujourd’hui, le premier marché du titre reste les Etats-Unis où le magazine tire à 1,2 million d’exemplaires et où 80 % de la diffusion se fait par abonnement. Si François Coruzzi reconnaît que les montants des recettes ne sont pas les mêmes sur le print et le digital, il remarque que dans certains pays, entre le site éditorial et le e-commerce, c'est le Web qui effectue le chiffre d'affaires le plus important. C’est le cas de Hong Kong, Taïwan ou encore le Japon.


 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com