×
Publicités
Publié le
24 août 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Emilio Pucci a trouvé en Camille Miceli sa nouvelle designer

Publié le
24 août 2021

Les choses se précisent sur la relance d'Emilio Pucci. Alors que LVMH s’est adjugé en juin les 33% de parts qui lui manquaient pour s’emparer totalement de la maison italienne, dont il détenait la majorité depuis 2000, il n’a pas perdu de temps. Le groupe de luxe a cherché dans son sérail le profil idéal pour relancer cette marque historique et il l’a trouvé, jetant son dévolu sur Camille Miceli.


Camille Miceli - LinkedIn


Selon certaines sources, la Française devrait se voir confier sous peu la direction artistique d’Emilio Pucci. LVMH n’a pas souhaité commenter. Avec ses compétences, son riche parcours et sa personnalité, la créatrice a tous les atouts pour reprendre en main la griffe florentine, connue pour ses imprimés colorés vintage et ses pièces en jersey de soie, qui sans directeur artistique depuis 2017, cherche à se relancer depuis plusieurs saisons.

Peu connue du grand public et autodidacte, Camille Miceli baigne dans la sphère mode depuis plus de 30 ans, où elle a travaillé main dans la main avec les plus grands noms, d’Azzedine Alaïa à Karl Lagerfeld, Marc Jacobs ou Nicolas Ghesquière, passant avec brio des relations publiques à la création d’accessoires.

D’origine française par sa mère et italienne par son père, connue pour son élégance, la créatrice tombe dans la mode très jeune via un stage chez Alaïa. Après son bac, elle enchaîne chez Chanel, qui ne tarde pas à lui confier un poste au service de presse, où elle reste pendant huit ans. En 1997, elle intègre Louis Vuitton en tant que directrice de la communication, au moment où Marc Jacobs s’apprête à lancer le prêt-à-porter de la maison. Une expérience déterminante pour Camille Miceli.

Impliquée dans tous les aspects créatifs, de l’organisation des défilés à la construction de l’image mode de la marque, la jeune femme participe en première ligne à cet important projet pour Louis Vuitton. Au bout de cinq ans, elle laisse la communication pour endosser un nouveau rôle. Poussée par son mentor Marc Jacobs, elle se retrouve en charge des bijoux fantaisie.

Passionnée d’art et pleine de talent, Camille Miceli rejoint sept ans plus tard Christian Dior, où elle garde la même fonction s'occupant, en plus des bijoux, aussi de la maroquinerie. Après quatre ans chez Dior, où elle côtoie John Galliano puis Raf Simons, la designer revient chez Louis Vuitton en 2014 en tant que directrice de la création des accessoires (bijoux, lunettes et petite maroquinerie).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com