Eminence racheté par Delta Galil

Le dossier était sur la table de plusieurs investisseurs. Fort de résultats convaincants, le fonds LBO France, actionnaire majoritaire du groupe Eminence depuis 2011, avait montré son intention de céder sa participation dans le spécialiste gardois du sous-vêtement.

Eminence passe dans les mains de Delta Galil - Eminence

Dans cette partie, Delta Galil semblait avoir le meilleur jeu. Ainsi, sans que le montant de l'accord ne soit délivré, le géant israélien a annoncé avoir remporté la mise par voie de communiqué.

« Nous sommes très heureux d'ajouter le groupe Eminence à notre portefeuille car il représente un leader dominant dans les sous-vêtements masculins français, avec un fort attrait pour les consommateurs », a déclaré Isaac Dabah, PDG de Delta Galil. « Il s'agit d'une transaction très convaincante pour Delta, qui reflète nos efforts stratégiques pour développer notre activité de marque et présenter Delta de manière significative en France et en Italie où nos activités à ce jour restent faibles. En offrant des synergies potentielles dans les produits, l'innovation et les opérations, nous voyons cette opportunité comme un levier de croissance. »

Le groupe précise que le groupe Eminence pèse près de 100 millions d'euros de chiffres d'affaires avec Eminence sur le segment premium, Athena dans un univers sportif, mais aussi la marque italienne Liabel.

« Eminence apporte à Delta une marque française premium pour hommes, qui détient la deuxième plus grande part de marché des sous-vêtements masculins en France, avec des produits allant des sous-vêtements aux chemises polo et techniques en passant par Eminence Tech + », précise encore le communiqué.

L'activité du groupe Eminence, qui réalise 79 % de ses ventes sur le marché français et 17 % en Italie, reste majoritairement orientée sur le segment masculin (87 %). La femme représentait 8 % de ses ventes en 2017 et l'enfant 5 %. Le groupe emploie environ 500 employés en France, 195 dans une usine en Roumanie et une soixantaine en Italie.

Pour Delta Galil, qui réalise les sous-vêtements de nombreuses marques globalisées (Calvin Klein, Lacoste, etc.), cette acquisition vient renforcer son portefeuille de marques propres et doit permettre de franchir le cap des 1,5 milliard de dollars de chiffre d'affaire en 2019. L'accord pourrait être finalisé durant le troisième trimestre 2018.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

SportLingerieBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER