×
5 307
Fashion Jobs
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Direction Generale Operationnelle H/F
CDI · PARIS
FROM FUTURE
Responsable Financier (F/H)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
SINTEL RECRUTEMENT
Chef de Produit Senior PAP Femme Luxe (H/F)
CDI · PARIS
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Marketing Catégorie Beauté (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Commercial Catégorie Gastronomie, Alcool et Confiserie (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
BALMAIN
Responsable Achats Matières Premières - PAP Produits Finis H/F
CDI · PARIS
LACOSTE
CDI - Global Paid Search Manager F/H
CDI · PARIS
BY MARIE
E-Shop Manager
CDI · PARIS
PIERRE HARDY
Chef de Projet E-Commerce
CDI · PARIS
CELINE
Coordinateur(Trice) de Collection PAP Homme
CDI · PARIS
THE FRANKIE SHOP
Executive / Project Coordinator Assistant
CDI · PARIS
HUGO BOSS FRANCE
Supervisor Stock - Roubaix H/F
CDI · ROUBAIX
GRANADO
Area Sales Manager
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE - CB
Manager Vente H/F
CDI · NICE
TIKAMOON
Responsable Showroom/Store Manager (F/H)
CDI · PARIS
LEVI STRAUSS & CO
Responsable Paie CDI
CDI · PARIS
GROUPE ETAM
Responsable RH Réseau Etam H/F
CDI · CLICHY
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Chef de Produit F/H
CDI · LES HERBIERS
FRANCK PROVOST
Juriste Immobilier H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
FRANCK PROVOST
Chef(fe) de Projet Acquisition / Traffic Manager H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
LA BRUNE ET LA BLONDE
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
JULES
Chef de Projet Climat et Biodiversité (H/F)
CDI · ROUBAIX
Publicités
Par
Reuters
Publié le
8 nov. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Emmanuel Macron vante la France auprès des investisseurs internationaux

Par
Reuters
Publié le
8 nov. 2020

Emmanuel Macron s’est lancé vendredi dernier dans une offensive de charme auprès des investisseurs internationaux, présentant l’Hexagone comme une destination de choix en Europe passée la crise du coronavirus, ont déclaré des responsables français.


Emmanuel Macron - Reuters


Alors que la France et une grande partie de l’Europe font face à une résurgence de la pandémie, le président français estime que son plan de relance de 100 milliards d’euros sera attractif pour les investisseurs, qui préféreront un “upside risk” (risque à la hausse) au Brexit de la Grande-Bretagne ou une Allemagne “stable”.

“Pourquoi on fait ça? Parce qu’on se rend compte que les compteurs de l’attractivité sont remis à zéro et que les CEOs (dirigeants d’entreprises) des grands groupes étrangers sont très attentifs à la réponse économique des pays face à la crise et regardent les différents plans de relance pour prendre leurs décisions d’investissement”, a déclaré un conseiller d’Emmanuel Macron.

Le chef de l’Etat a organisé vendredi une conférence téléphonique avec les dirigeants des groupes Tata, Unilever, Coca-Cola et Zalando, entre autres, afin d’attirer de nouveaux investissements. Il s’agit d’une version virtuelle des sommets “Choose France” qu’il a tenus dans le passé avant les sommets de Davos.

Interrogés sur le calendrier de cette annonce, alors que le pays fait face à une deuxième vague de la pandémie qui a poussé les autorités à imposer un nouveau confinement, les responsables français ont déclaré que les investisseurs regardaient au-delà de cette nouvelle crise sanitaire et étudiaient dès à présent quels pays, à long terme, sortiraient renforcés de l’épidémie.

Transformation écologique et économique



“Toute l’Europe connait une reprise de l’épidémie. Les CEOs comprennent bien qu’il y a une reprise de l’épidémie et qu’il y aura plusieurs vagues comme celle-là”, a déclaré l’un des responsables français.

“Ce qu’il est important de montrer c’est que la France n’est pas focalisée uniquement sur sa gestion urgente de la crise - on le fait massivement - mais il faut aussi pouvoir se projeter sur la transformation économique et écologique”, a-t-il ajouté.

L’économie française a rebondi de 16% au troisième trimestre après une chute sans précédent de 13,8% au deuxième trimestre, liée au premier confinement. Le deuxième confinement devrait entraîner une contraction au quatrième trimestre.
Le gouvernement français a présenté en septembre un projet de budget pour 2021 destiné à sortir le pays de sa pire récession depuis la Seconde Guerre mondiale avec l’injection, dès l’année prochaine, de 42 milliards d’euros dans l’économie sur les 100 milliards de son plan de relance.

Paris a déjà mobilisé plus de 470 milliards d’euros en reports ou exonérations de taxes, dispositifs de chômage partiel et prêts garantis par l’Etat pour tenter de soutenir les entreprises et les ménages.

Michel Rose version française Claude Chendjou
 

© Thomson Reuters 2023 All rights reserved.