×

Emporio Armani : yétis stylés et matériaux innovants

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 14 janv. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Giorgio Armani a proposé une collection Emporio inattendue et audacieuse, parsemée de matériaux innovants particulièrement impressionnants. Le défilé de prêt-à-porter masculin Emporio Armani a eu lieu lundi matin, le dernier jour de la saison milanaise. Randonneurs, alpinistes, snowboardeurs et surfeurs, venus tout droit de Courchevel ou des cimes de l'Himalaya, peuplaient le podium. La moitié des mannequins portaient des bottines de randonnée ou des sacs à dos, prêts pour une journée dans la neige profonde. 


Emporio Armani - Automne-hiver 2019 - Prêt-à-porter masculin - Milan - © PixelFormula


Armani a cessé d'utiliser de la fourrure animale il y a plusieurs années, mais on a pu voir un grand nombre de pelages exotiques arpenter le défilé - en trompe-l'oeil : il s'agissait de fausse fourrure ou de peau de mouton traitée. D'un magnifique cuir effet Far West, traité pour ressembler à de la peau de phoque, jusqu'à des velours intrigants, qui ressemblaient à du crocodile, en passant par des pantalons imprimés de motifs python.

Mise à part une demi-douzaine de costumes - coupés, notons-le, avec des dos longs de seulement 70 centimètres, bien au-dessus des fesses -, c'était une collection destinée aux loisirs extérieurs.

Les premières tenues du défilé : un gros manteau de laine hirsute, un blazer de velours effet faux crocodile à la patine métallique, anthracite et argentée. Giorgio Armani variait les ambiances, mélangeant le jour et la nuit - associant des pantalons de survêtement ajustés et des smokings de velours. Avant de faire défiler une équipe d'explorateurs polaires emmitouflés dans des parkas rembourrées et chargés de sacs à dos démesurés en motifs zébrés, tout de gris acier vêtus.


Emporio Armani - Automne-hiver 2019 - Prêt-à-porter masculin - Milan - © PixelFormula


« Je dirais plutôt gris comme de la glace », insistait Giorgio Armani lors de la conférence de presse qui faisait suite au défilé, donnée à son siège mondial dessiné par l'architecte Tadao Ando.

« Pour être honnête, si vous me demandez, je dirais que l'endroit le plus approprié pour porter cette collection est probablement la Finlande », plaisantait le couturier italien.

En choisissant de se concentrer uniquement sur Emporio - Giorgio Armani présentera sa propre ligne masculine en même temps que la collection féminine, en février -, le défilé distillait tout ce qu'il y a de mieux chez elle : son élégance, sa robustesse et son rapport qualité-prix.

Giorgio Armani a également révélé qu'il allait déménager son prochain défilé de février. De l'autre côté de la rue, dans son espace d'art et d'exposition Armani/Silos.

Mais la prochaine étape, c'est le défilé couture Armani Privé à Paris ; et lui aussi change de lieu. Cette saison, il aura lieu à l'Hôtel d'Évreux, place Vendôme. Décidément, à 84 ans, Giorgio Armani continue à changer ses habitudes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com