×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
13 mars 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En 2020, Lenzing a enregistré une baisse des ventes de 22,4%

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
13 mars 2021

Malgré des gains d'efficacité structurelle et opérationnelle, Lenzing a subi une forte baisse d'activité en 2020. Fortement affectées par la pandémie, les ventes du producteur autrichien de fibres textiles ont chuté de 22,4% à 1,63 milliard d'euros.


Sur le plan stratégique, Stefan Doboczky est plutôt optimiste - Lenzing AG/Christian Leopold


Le résultat d'exploitation avant impôts, intérêts, dépréciation et amortissement (EBITDA) a diminué de 39,9% à 196,6 millions d'euros au cours de l'exercice écoulé. En réaction, Lenzing a décidé de mettre l'accent sur la production de fibres spécialisées.

La reprise de la demande au second semestre, en particulier pour les fibres artificielles à base de bois comme le Tencel, le Modal et l'Ecovero, a eu un impact positif sur l'évolution des ventes et des bénéfices, mais n'a pas suffi à compenser les pertes. 

"L'exercice 2020 a été profondément impacté par la pandémie de Covid-19. Lenzing a réagi avec une rapidité décisive face à la pression sur les prix et les volumes de vente. Au second semestre, nous avons connu une bonne reprise sur le marché des fibres, et la demande pour nos fibres spéciales écoresponsables a augmenté de manière significative", commente Stefan Doboczky, président du conseil d'administration du groupe Lenzing.

Lenzing a presque triplé ses investissements dans les actifs incorporels, les immobilisations corporelles et les actifs biologiques pour atteindre 668,8 millions d'euros en 2020. 

"Sur le plan stratégique, nous restons sur la bonne voie. La mise en œuvre de nos projets au Brésil et en Thaïlande continue de se dérouler comme prévu. En accord avec les priorités que nous nous sommes fixées, nous poursuivons un objectif majeur : la neutralité carbone", poursuit Stefan Doboczky.

Les prévisions de Lenzing pour 2021 sont mitigées. Si le Fonds Monétaire International prévoit une croissance mondiale de 5,5%, la reprise économique est encore pleine d'incertitudes, et dépend principalement de l'évolution de la situation sanitaire. Quant aux taux de change, ils pourraient rester instables sur les principaux marchés de Lenzing.

Les marchés mondiaux de la fibre et de la cellulose ont subi de plein fouet la crise sanitaire. La reprise significative de la demande à partir du 3ème trimestre 2020, à commencer par la Chine, s'est poursuivie au 1er trimestre 2021 et offre actuellement un environnement de marché plus favorable.

Sur le marché du coton, on observe des signes de pénurie pour la saison de récolte en cours, en particulier pour le coton biologique, ce qui affecte en conséquence les niveaux de stocks.

Dans le même temps, Lenzing continue d'anticiper une demande croissante de fibres durables pour l'industrie textile, ainsi que pour les secteurs de l'hygiène et de la médecine. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com