×
Publié le
15 avr. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En 2020, les ventes des commerçants franchisés ont fléchi de 5,8%

Publié le
15 avr. 2021

Une activité en léger repli, certes, mais des trajectoires dissonantes parmi ses acteurs, c’est ainsi qu’on peut résumer l’année 2020 du commerce franchisé en France. La Fédération Française de la Franchise dévoile le bilan de ce mode de partenariat qui concerne 78.032 magasins sur le territoire: leurs chiffres d’affaires cumulés ont baissé de 5,8% l’an dernier (à 63,88 milliards d’euros). "En comparaison, la franchise résiste mieux que les succursales qui subissent un recul de presque 10% de leur ventes", affirme la FFF.


Shutterstock


Les franchisés du secteur alimentaire ont connu une belle année, avec une hausse d’activité de 3,9%, tandis que la 'valeur refuge' de l’équipement de la maison progresse également malgré les mois de fermetures dus au confinement pour certaines de ses enseignes (+2,1%). La restauration rapide a connu une année plus délicate (-16,4%), tout comme l’équipement de la personne qui signe une chute de 22%, à 4,66 milliards d’euros. Dans le secteur mode, 361 enseignes font appel au principe de la franchise en 2020, soit 5% de moins qu’un an auparavant. Elles totalisent 8.948 points de vente en France (-8,3% par rapport à 2019).

"Si les conséquences sociales et économiques d’une telle épidémie sont encore aujourd’hui préoccupantes, la franchise reste un modèle attractif avec un nombre de points de vente franchisés comme un chiffre d’affaires global assez stable, décrit Véronique Discours-Buhot, déléguée générale de la Fédération Française de la Franchise. Plus que jamais, la franchise a su démontrer qu’elle présentait le triple avantage de l’accompagnement et de l’autonomie, associé à la maîtrise des risques."

La Fédération, qui espère tenir salon du 26 au 29 septembre prochain à la Porte de Versailles, vient également de dévoiler le premier volet de son enquête annuelle réalisée auprès des franchisés, en partenariat avec la Banque Populaire et Kantar*. 93% des commerçants interrogés déclarent avoir été accompagnés par leur franchiseur pendant cette année de crise: par des communications plus régulières (87%), la mise à disposition de nouveaux outils (58%), le développement de nouveaux services pour les clients (44%) ou encore par des réunions plus fréquentes avec les autres franchisés du réseau (42%).
 
Le sondage montre également que les franchisés ont aussi eux-mêmes mis en place des actions spécifiques pour faire face (86%). "Si leur premier réflexe a été de maintenir le lien avec leurs clients et de les tenir informés sur leur activité (69% des franchisés et 87% pour le secteur coiffure/esthétique), ils ont également cherché à mettre en place des modes de distribution alternatifs (40%) pour pouvoir continuer à exercer, notamment dans le secteur alimentaire (77%)", relève l’étude.
 
Enfin, ils sont 87% à recommander le modèle de la franchise à une personne qui souhaiterait se lancer (95% dans les entreprises de 10 salariés ou plus). 67% des franchisés sondés estiment avoir mieux résisté à la crise en tant que franchisé plutôt qu’un commerçant indépendant (une tendance accentuée dans les grands points de vente).
 
*un échantillon représentatif de 400 franchisés a été interrogé en septembre 2020

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com