×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
14 févr. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En 2021, Asics revendique une croissance de 13,7% dans la région EMEA

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
14 févr. 2022

Dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), Asics commence à voir le bout du tunnel. L'équipementier sportif japonais affirme que ses ventes y ont augmenté de 13,7% en 2021, tandis que son résultat d'exploitation a bondi de 121,8% à 83,1 millions d'euros. Un an plus tôt, l'équipementier nippon avait vu ses ventes sur la région reculer de plus de 7%. La société assure avoir enregistré une croissance rentable dans toutes ses catégories et sur tous ses canaux, mais n'a pas fourni de montant pour son chiffre d'affaires.


Asics


Dans son circuit de vente en gros, Asics a enregistré une croissance de 13% par rapport à l'exercice précédent, avec des augmentations significatives en Italie (27%), en Espagne (24%), en Allemagne (19%), en Afrique du Sud (18%) et en France (16%). 

La croissance de l'e-commerce s'est poursuivie, avec des revenus en hausse de 16% par rapport à 2020. Une consolidation de sa croissance en digital : l'année précédente les ventes en ligne avaient bondi de 134%.

Asics prétend conserver son rang de première marque de running et de tennis en Europe (sur la base des données de NPD). Sa position dans le domaine de la course à pied aurait été consolidée par son innovation lancée l'année dernière, les chaussures de course Metaspeed, "scientifiquement conçues pour aider les athlètes à atteindre leur plus haut potentiel".

Selon le responsable régional Carsten Unbehaun, la division EMEA a été confrontée à des "défis importants" mais "a terminé l'exercice plus forte que jamais".

En France, la marque met en avant les résultats de NPD pour mettre en avant son poids dans le marché du running : avec 29,1% de parts de marché et un écart avec le second du marché  quise creuse, à 9,3 points. Sur le marché du trail, le label japonais est en deuxième position derrière Salomon avec 22,2% de parts de marché. Un marché sur lequel l'équipementier affiche ses ambitions, notamment en ayant sponsorisé la dernière Sainté-Lyon. Reste que la marque doit faire face, comme de nombreux acteurs de la sneakers, par les problématiques de production en Asie et les difficultés de transports. 

Au niveau global, Asics le chiffre d'affaires se fixe pour son exercice 2021 à 3,1 milliards d'euros (404 M de Yen), en croissance de près de 30% par rapport à l'année précédente, avec quelque 820 millions réalisés sur la zone Europe. Une croissance mondiale portée en priorité par son offre running, qui représente un peu plus de la moitié de ses ventes. Le volet Onitsuka Tiger affichant une progression de 14% avec des ventes de 286 millions d'euros.

Pour 2022, le groupe table sur une croissance de près de 4%, à 3,22 milliards d'euros, portée par le running toujours mais aussi par une progression de l'ordre de 15% des ventes d'Onitsuka Tiger. Les ambitions du groupe japonais sont d'enregistrer une hausse de l'activité de près 10% en Europe mais aussi de 16% en Chine et de près de 20% dans les autres pays d'Asie du Sud-Est. Sa rentabilité devrait également s'améliorer pour atteindre 180 millions d'euros avec pour objectif les 190 millions en 2023.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com