×
5 998
Fashion Jobs
CONFIDENTIEL
Responsable Des Operations Programmatique & Performance Marqueting (H/F)
CDI · LEVALLOIS-PERRET
CONFIDENTIEL
Chef de Groupe Enseigne Maison (H/F)
CDI · GONESSE
CONFIDENTIEL
Responsable Produits Maison (H/F)
CDI · GONESSE
MAJE
Directeur(Trice) Collection Accessoires H/F
CDI · PARIS
SWAROVSKI
CDI - Directeur Finance France & Benelux (H/F) - Paris
CDI · PARIS
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
CDI - Europe Celebrities Relations Manager H/F
CDI · PARIS
IKKS JUNIOR
Acheteur / Merchandiser Retail (H/F) - CDI
CDI · SÈVREMOINE
GALERIES LAFAYETTE
Manager Des Ventes H/F
CDI · PARIS
LE BON MARCHE
Inspecteur Sécurité Retail F/H
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Raf - Responsable Administratif et Financier - Head of Finance
CDI · PARIS
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
CDI - Responsable de Production Accessoires, Maroquinerie, Chaussure H/F
CDI · PARIS
BED AND PHILOSOPHY
Responsable Achats Approvisionnements
CDI · TOULOUSE
CELIO
Responsable Formation E-Learning H/F
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
IZIPIZI
Commercial France H/F - Zone Nord Est
CDI · VILLÉ
CELIO
Trésorier Cash Manager H/F
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
BRAND SISTERS
Responsable Comptabilite Client (H/F) - CDI
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur - CDI (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
FALCONERI
Animateur Régional Des Ventes H/F - CDI - Paris/Ile-de-France
CDI · PARIS
AGNÈS B.
Responsable Technique Des Accessoires
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes H/F - CDI - Paris/Ile-de-France
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes H/F - CDI - Rhônes-Alpes
CDI · DIJON
GROUPE IKKS
Chef de Projet IT Senior (H/F) - CDI
CDI · SÈVREMOINE
Publicités
Publié le
9 mars 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En 2021, SMCP franchit de nouveau la barre du milliard d'euros de ventes

Publié le
9 mars 2022

Le groupe d'habillement SMCP (Sandro, Maje, Claudie Pierlot et Fursac), dont le chiffre d'affaires est repassé au-dessus du milliard d'euros en 2021 et qui a renoué avec un bénéfice net, a annoncé mercredi que les "livraisons vers la Russie" étaient "actuellement suspendues" à la suite de l'invasion russe en Ukraine.


Fursac



Les ventes du groupe en Russie et en Ukraine, qui représentent moins de 1% du chiffre d'affaires, sont opérées par des distributeurs et la décision de fermer les boutiques, "même de manière temporaire, n'appartient pas au groupe", précise celui-ci dans un communiqué. "Toutefois les livraisons vers la Russie sont actuellement suspendues", indique SMCP, qui a réalisé 1,038 milliard d'euros de chiffre d'affaires et 23,6 millions d'euros de bénéfice net en 2021.

Une quarantaine de magasins Sandro et Maje ainsi que quelques magasins Claudie Pierlot sont opérés par un distributeur en Russie, a expliqué la directrice générale du groupe Isabelle Guichot, lors d'une conférence téléphonique avec plusieurs agences de presse.

"La collection printemps/été y a été livrée en fin d'année dernière, à ce stade nous avons décidé de stopper" les livraisons de réassortiment notamment, a-t-elle dit. SMCP "suit de près la situation en Ukraine" et est "très préoccupé" par la sécurité des salariés de son distributeur Hamilton dans le pays.

Sur le plan économique, le groupe a vu ses ventes progresser de 18,7% sur un an et s'est réjoui d'avoir franchi à nouveau la barre du milliard d'euros pour atteindre 1,038 milliard (contre 873 millions d'euros en 2020). Et ce, "malgré de nombreuses contraintes liées aux résurgences du Covid-19 partout dans le monde", qui pèsent notamment sur l'activité touristique, et malgré la décision stratégique du groupe de moins solder ses produits. Le groupe précise ainsi que son taux de remise a reculé de 5,6 points par rapport à 2020.

L'activité de SMCP, très présent en Chine et amené à se développer dans ce pays, est portée par le dynamisme de la zone Asie ainsi que de la zone Amériques. En variation organique les activités du groupe sur l'Asie ont progressé de plus de 15% par rapport à 2019 et sont revenus au niveau d'avant-crise Outre-Atlantique. La France reste en revanche 16% en deçà de ses ventes de 2019, lorsqu'il avait 57 points de vente en plus sur le marché, malgré un bon rebond lors du dernier trimestre. La dynamique est semblable sur l'ensemble de l'Europe avec une activité 16,6% en dessous des niveaux de 2019.

Mais les croissances sont forcément encourageantes pour le groupe français, dont le Board a été redéfini en début d'année. Sur la France, les ventes atteignent 341 millions d'euros avec une progression de près de 25% au dernier trimestre qui permet au groupe de frôler les 10% de croissance annuelle par rapport à 2020. Hors France, la zone Europe Moyen-Orient Afrique a enregistré une progression organique de près de 20% sur l'année avec 285 millions d'euros de vente, alors que les Amériques affichent 142 millions, en hausse de 57% et l'Asie-Pacifique 14,5% à 270 millions. Au terme de l'exercice, le groupe comptait 1292 points de vente opérés directement dans le monde, 42 de moins que l'année précédente, notamment après des fermetures en France et en Europe et des ouvertures en Asie.

Par marque, Sandro et Maje ont connu la même croissance organique de l'ordre de 20% en 2021 par rapport à 2020, même si Sandro a mieux terminé l'année. Au final, Sandro réalise près de 498 millions d'euros de ventes, Maje 407 millions et le duo Claudie Pierlot, termine en hausse de 9% à près de 134 millions. L'Ebitda ajusté du groupe est de près de 250 millions contre 180 millions d'euros un an plus tôt.

"Grâce à des mesures d'économies déployées tout au long de l’année, les coûts des magasins, en pourcentage des ventes, ont été réduits de -3,8 pts. Les frais généraux et administratifs ont, quant à eux, augmenté légèrement de +0,4 pt, en raison d’une augmentation des dépenses de marketing, en ligne avec notre plan stratégique One Journey. Le poids des dépenses marketing s’élève à 3,7% des ventes en 2021 (contre 2,3% en 2020) et reflète de nouveaux investissements, pour une communication plus disruptive et innovante, avec des initiatives telles que: le live shopping, le gaming, les collaborations créatives avec des marques, des directeurs artistiques ou des artistes avec le studio espagnol Cobalto pour Maje, Smiley ou Snoopy pour Sandro, ou les cycles Voltaire pour Claudie Pierlot, et les campagnes de lancement de nos nouvelles activités d’économie circulaire comme la location chez Maje et la seconde-main chez Sandro", détaille le groupe dans sa communication.

Pour 2022, SMCP a publié des objectifs ambitieux, ciblant notamment une croissance à deux chiffres de ses ventes par rapport à 2021. Les ventes en ligne sont restées solides en 2021, représentant 23% du total, contre 26% en 2020, une année où les magasins physiques étaient restés fermés plusieurs semaines dans de nombreux pays.

SMCP, qui avait accusé en 2020 une perte nette de plus de 100 millions d'euros, a réalisé en 2021 un bénéfice de 23,6 millions d'euros, sans retrouver le niveau de celui de 2019 (43,7 millions d'euros).

Le groupe indiqué avoir terminé son programme "d'optimisation" du réseau de magasins physiques, annoncé en octobre 2020, avec la fermeture nette de 42 magasins opérés en propre. Sur l'ensemble des fermetures réalisées, 47 ont eu lieu en France, "principalement des petits magasins dans des petites villes".

Il n'a pas communiqué sur un remboursement des deux prêts garantis par l'État (PGE) pour un total de près de 200 millions d'euros, souscrits pendant l'épidémie de Covid-19, mais a toutefois précisé que son ratio d'endettement était revenu de 7,1 fois l'Ebitda en 2020 à 2,5 fois l'Ebitda au terme de l'exercice 2021.

Avec AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com