×
5 683
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
9 sept. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En août, les enseignes ont vu leurs ventes en magasins fléchir de 2,3%

Publié le
9 sept. 2021

Petite rechute pour le commerce spécialisé dans l'Hexagone. En août, les enseignes (mode, beauté, maison, loisir…) ont vu leur chiffre d'affaires en magasins chuter de 2,7% par rapport à 2019, et de 2,3% comparé à 2020. En cause, selon Procos, une météo plus que maussade dans la partie nord de la France et la mise en place du pass sanitaire dans certains centres commerciaux et grands magasins.


Pixabay


Les points de vente situés dans les pôles soumis au pass ont vu leurs revenus chuter de 15,4% en moyenne par rapport aux autres magasins. "Heureusement, le gouvernement a décidé de supprimer l’application du pass en dessous d’un taux d’incidence départemental durablement sous la barre des 200 pour 100.000 habitants", commente Procos.
 
Concernant les différents types d'implantation, la période a clairement été à la défaveur des centres commerciaux, dont la fréquentation moyenne a fléchi de 14% sur les trois dernières semaines d'août, tandis que les commerces de centre-ville ont dans le même temps vu leur trafic augmenter de 5%. Soit vingt points d'écart tout de même.

L'activité du mois d'août a également été disparate selon les secteurs: l'équipement de la personne (-6%), l'univers de la maison (-5,4%), et la beauté-santé (-2,8%) ont reculé comparé à l'an passé, tandis que l'alimentaire spécialisé (+12,3%) et le secteur jeux-jouets (+2,4%) ont connu un mois positif.
 
Sur les neufs premiers mois de l'année, les ventes en magasins des enseignes s'inscrivent en baisse de 14,2% par rapport à 2019, et en hausse de 10% comparé à 2020. "Les enjeux du dernier trimestre sont évidemment importants. En 2020, novembre a donné lieu à un confinement avec un impact très lourd sur le commerce. Espérons que le niveau de vaccination des prochaines semaines permettra d’éviter tout impact important sur la liberté de fréquentation des lieux de vente et des magasins", note la fédération, qui demande la suppression dès que possible du pass sanitaire pour les centres commerciaux.
 
Procos soulève également deux autres sujets qui vont peut-être impacter sensiblement les prochains mois pour le commerce: en premier lieu "l’approvisionnement, et donc les risques de ruptures de certains produits", et en second lieu "une période pré-présidentielle souvent peu favorable à la consommation des ménages".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com