×
5 307
Fashion Jobs
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Direction Generale Operationnelle H/F
CDI · PARIS
FROM FUTURE
Responsable Financier (F/H)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
SINTEL RECRUTEMENT
Chef de Produit Senior PAP Femme Luxe (H/F)
CDI · PARIS
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Marketing Catégorie Beauté (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Commercial Catégorie Gastronomie, Alcool et Confiserie (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
BALMAIN
Responsable Achats Matières Premières - PAP Produits Finis H/F
CDI · PARIS
LACOSTE
CDI - Global Paid Search Manager F/H
CDI · PARIS
BY MARIE
E-Shop Manager
CDI · PARIS
PIERRE HARDY
Chef de Projet E-Commerce
CDI · PARIS
CELINE
Coordinateur(Trice) de Collection PAP Homme
CDI · PARIS
THE FRANKIE SHOP
Executive / Project Coordinator Assistant
CDI · PARIS
HUGO BOSS FRANCE
Supervisor Stock - Roubaix H/F
CDI · ROUBAIX
GRANADO
Area Sales Manager
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE - CB
Manager Vente H/F
CDI · NICE
TIKAMOON
Responsable Showroom/Store Manager (F/H)
CDI · PARIS
LEVI STRAUSS & CO
Responsable Paie CDI
CDI · PARIS
GROUPE ETAM
Responsable RH Réseau Etam H/F
CDI · CLICHY
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Chef de Produit F/H
CDI · LES HERBIERS
FRANCK PROVOST
Juriste Immobilier H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
FRANCK PROVOST
Chef(fe) de Projet Acquisition / Traffic Manager H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
LA BRUNE ET LA BLONDE
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
JULES
Chef de Projet Climat et Biodiversité (H/F)
CDI · ROUBAIX
Publicités
Publié le
28 nov. 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En France, Primark programme sept nouvelles ouvertures en un an

Publié le
28 nov. 2022

Durant un an, Primark n'avait ouvert aucune nouvelle adresse sur le marché français, qui constitue son troisième marché mondial. Une mini-trève qui va très bientôt prendre fin. Car l'enseigne irlandaise de mode low cost reprend en décembre le bal des ouvertures avec sept implantations programmées dans les douze mois à venir. Son réseau actuel, composé de 20 points de vente dans l'Hexagone, s'enrichira le 9 décembre d'une nouvelle unité installée au sein du retail park de l'Atoll, près d'Angers. Une adresse de 2.700 mètres carrés cumulant 110 salariés, 20 caisses et 25 cabines d'essayage.


La dernière ouverture d'un magasin Primark en France a eu lieu à Calais en 2021 - Primark/Facebook


Ces sept nouvelles implantations, qui ont nécessité une enveloppe d'investissement de 100 millions d'euros, vont ajouter 29.000 mètres carrés supplémentaires à la surface de vente globale qu'exploite déjà Primark en France (à savoir environ 100.000 mètres carrés). Outre Angers, l'enseigne se renforce dans l'Ouest où elle était encore peu présente, et arrivera en 2023 à Brest, Nantes et Rouen. Sont aussi planifiées des inaugurations à Mulhouse, Saint-Etienne et Grenoble-Echirolles, ainsi que l'extension du magasin de Lyon Part-Dieu.

"Le début du chemin"

Sans parler de rush, Christine Loizy, directrice générale France de l'enseigne, décrit ce développement comme "raisonnable. On y va doucement mais sûrement. Nous ne courons pas après les ouvertures mais sommes à l'affût des opportunités pour nous implanter dans les villes de plus de 150.000 habitants où nous sommes encore absents. Ce n'est que le début du chemin".

Six à sept mois de travaux sont à chaque fois nécessaires pour mener à l'ouverture d'une unité Primark, qui oscille aujourd'hui entre 2.500 et 4.500 mètres carrés. "Le volet aménagement demande des investissements conséquents car Primark doit avant tout être considéré comme un magasin de mode, et non une chaîne discount", expose Vincent Combet, directeur immobilier de Primark France.


Primark vend ses doudounes à partir de 10 euros - DR


Entrée sur le marché tricolore en 2013, par une ouverture à Marseille, Primark y fait aujourd'hui travailler 5.820 personnes, alors que 800 emplois devraient être créés par le biais des ouvertures à venir. A Paris, la chaîne n'est pas encore présente, même si la direction cherche un emplacement depuis un moment. Elle ne trouve pas chaussure à son pied en termes d'emplacement, de loyer et de possible accès logistique.

Le click & collect prochainement disponible en France



L'enseigne, qui ne possède pas de site marchand, a lancé en novembre un service de click & collect au Royaume-Uni, concernant sa gamme de mode enfant. Un test qui va être élargi à d'autres marchés, dont la France, dans les mois à venir, sans qu'une date ne soit annoncée. Une chose est sûre, "la livraison à domicile ne sera jamais proposée à nos clients, cela ne correspond pas à notre modèle économique", appuie Christine Loizy.

Primark se distingue en effet par de gros volumes de vêtements aux coupes simples, écoulés à bas prix, sans aucune publicité classique, dans une logique de massification des coûts (les producteurs de tissus sont par exemple situés tout proche des unités de fabrication). En outre, la société précise se remettre en question pour tenter de proposer une mode moins néfaste pour la planète: elle indique notamment que 45% de son offre serait aujourd'hui confectionnée à partir de matières plus durables, contre 25% en 2021.


L'intérieur du magasin toulousain - DR


La Roumanie comme nouveau marché



L'enseigne du groupe ABFoods entend ouvrir 27 nouveaux magasins à travers le monde en 2022/23, et ambitionne à plus long terme d'atteindre le cap des 530 unités d'ici fin 2026, contre 409 actuellement. "C'est un programme ambitieux de 30 inaugurations annuelles, qui ne va pas bénéficier qu'à la France", précise Vincent Combet. Dans le viseur? Les Etats-Unis, où elle souhaite se renforcer, mais aussi l'Italie, l'Espagne, le Portugal ou les Pays de l'Est. "Le 15 décembre, l'enseigne ouvrira d'ailleurs son premier point de vente en Roumanie", précise-t-il.

Lors de son exercice 2021/22, clos en septembre dernier, la chaîne fondée en 1969 a vu ses ventes croître de 38% en un an, à 7,697 milliards de livres (8,91 milliards d'euros), tandis que son bénéfice opérationnel a atteint 756 millions de livres, soit 875 millions d'euros (+82%). Ce niveau d'activité se révèle néanmoins en repli de 10% par rapport à l'avant-crise (il y a trois ans), à périmètre constant, et le groupe dans son ensemble dit subir les effets de l'inflation, qui a entraîné un surcoût d'un milliard de livres à l'échelle d'ABFoods, sur l'exercice écoulé.

Dans ce contexte, Primark s'est résolu à augmenter ses prix, notamment au rayon femme (de l'ordre de +3 à 4% en moyenne), mais a cependant décidé de geler les prix d'un millier de références au rayon enfant. De nouvelles augmentations sont prévues pour la collection du printemps-été 2023, qui verra par ailleurs les catégories des cosmétiques et de la décoration s'étoffer.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com