×
6 273
Fashion Jobs
GROUPE PRINTEMPS
Contrôleur de Gestion Digital / Senior Business Intelligence Analyste H/F
CDI · PARIS
BA&SH
Chef de Projet Technique Digital f/h
CDI · PARIS
THE KOOPLES
CDI - Contrôleur de Gestion Supply & Stock f/h
CDI · PARIS
BA&SH
Responsable Visual Merchandising Opérationnel f/h
CDI · PARIS
NV GALLERY
Marketing Manager
CDI · PARIS
AMOREPACIFIC
Sales And Education Manager f/h
CDI · PARIS
CITY ONE
Chargé de Développement Commercial H/F
CDI · PARIS
CITY ONE
Chargé d'Études H/F
CDI · PARIS
BANANA MOON
c h a r g é(e) de E-Commerce (H/F)
CDI · NICE
CONFIDENTIEL
CDI - Sales Manager/Euse - Roubaix
CDI · ROUBAIX
WINNING SEARCH
Commercial(e) Paris - Ile de France - Nooz Optics
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Manager Des Ventes (H/F) - Grand Magasin - CDI - Paris
CDI · PARIS
BONSOIRS
Responsable CRM & Fidélisation
CDI · PARIS
BALMAIN
Responsable Performance Retail Groupe H/F
CDI ·
DIRE
Chef de Projet Social Media et Influence
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Relation Client et Marketing H/F
CDI · DIJON
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Relation Client et Marketing H/F
CDI · ANGERS
CAMAÏEU
Responsable de Pôle Finance f/h
CDI · ROUBAIX
CITY ONE
Directeur de la Communication Internationale H/F
CDI · VITRY-SUR-SEINE
GROUPE L'OCCITANE
CDI - Contrôleur de Gestion H/F - l'Occitane en Provence
CDI · PARIS
L'OCCITANE GROUP
CDI - Responsable Marketing Wholesale France & Benelux H/F
CDI · PARIS
L'OCCITANE GROUP
CDI - Contrôleur de Gestion H/F
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
21 sept. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En grands magasins les chaussures se montrent plus résilientes que les sacs

Publié le
21 sept. 2021

Après s’être penchée sur le sportswear et la mode féminine, l’International Association of Department Stores (IADS) qui réunit douze chaines de grands magasins dans le monde dont Les Galeries Lafayette, El Corte Inglès ou encore Manor, fait désormais un état des lieux post-Covid du segment maroquinerie et chaussures, au côté du spécialiste des tendances NellyRodi.


La sneaker Monica de Kahmune, une des marques à suivre selon NellyRodi


Ainsi, entre 2019 et 2020, les ventes mondiales de la catégorie bagages et sacs ont enregistré un recul de 29%, pour un marché estimé à 102 milliards d'euros en 2020. La baisse a touché tous les segments de la catégorie, y compris le luxe qui a vu ses ventes baisser de 7%.  La catégorie chaussures, quant à elle, a mieux résisté enregistrant une baisse contenue de 1,5%. Le segment a en effet été soutenu par les achats d’articles décontractés, tels que les sneakers et les chaussures de confort, deux catégories que la crise sanitaire et les confinements successifs auront finalement confortées.

Ainsi, selon l’IADS, pour les ventes de chaussures le retour au niveau pré-pandémie devrait être très rapide, l’association anticipe même des "perspectives de croissance significative". La situation reste plus nuancée pour la maroquinerie avec un retour aux niveaux de 2019 attendu qu'en 2023. Pour les deux segments, la digitalisation va continuer de monter en puissance. Globalement, les ventes en ligne qui représentent aujourd’hui 20% des ventes de ces deux catégories, passeront à 22% d’ici 2023.

Du côté de la maroquinerie, sur la période 2019/2020, les ventes en grands magasins se sont stabilisées, affirme l’IADS sans donner toutefois plus de détails. Les bagages et sacs, qui représentent respectivement 10% et 12% des ventes des membres de l'IADS et de l’International Men’s Group (IMG) -une association qui regroupe des détaillants spécialisés dans la mode féminine et masculine haut de gamme au Canada ou encore en Espagne et qui a aussi pris part à l’analyse-, seront portées à l’avenir par deux tendances.  

La première sera la demande en maroquinerie de luxe, qui aujourd'hui pèse 36% de l'activité, et qui devrait être boostée par le retour prochain des touristes. L’autre tendance est une digitalisation accrue qui favorise la connexion avec une clientèle plus jeune et locale. Le développement du e-commerce devrait d’ailleurs favoriser plus particulièrement l’entrée de gamme, qui représente aujourd’hui seulement 10% de l’activité maroquinerie des grands magasins. "Si ce segment devrait croître grâce au développement du e-commerce, elle sera néanmoins marquée par une contradiction croissante entre l’attention portée par les clients au sujet de la durabilité et la manière dont les produits à bas prix sont fabriqués", rappelle toutefois l’IADS.


Un sac signé Sandqvist, une marque de pièces fonctionnelles à suivre selon NellyRodi


Cependant, en dépit de la montée des préoccupations environnementales, les sacs en cuir fonctionnels continuent de dominer le marché, pesant 60% des ventes. Les sacs présentant des alternatives au cuir ne représentant encore que 20% des ventes; dont 12% en 2020 pour les sacs textiles dont l’offre continue de s’étoffer.

La catégorie chaussures représente pour sa part 5% des ventes des membres IADS et 14% des ventes des membres IMG. Le milieu de gamme pèse pour 44% de leur activité tandis que les segments luxe et premium représentent 27% des ventes. Pour les membres IMG, les chaussures mode et de soirée représentent quant à elles la plus grande partie de l'activité, environ 55%. Et si les segments luxe et milieu de gamme devraient croître, l’entrée de gamme qui pèse 22% de l'activité suscite moins de consensus. La catégorie chaussures pourrait donc constituer un moteur de croissance dans le futur sous certaines conditions.

La principale condition reste l’accélération de la digitalisation qui représente actuellement entre 8% et 19% de l'activité. "Il existe une différence significative de nature entre les achats en ligne et l’acte d’achat en magasin: ainsi, chaussures décontractées et baskets s'achètent en ligne, tandis que l’achat de chaussures plus habillées se conclura plus facilement en magasin", indique l’IADS.

Aujourd’hui c’est la catégorie confort, avec les sneakers, qui représente 45 à 50% de l’activité, alors que les souliers plus formels ne totalisent que 18% des ventes de chaussures dans les grands magasins. Cependant grâce au retour des évènements sociaux en physique les ventes de produits mode devraient retrouver des couleurs. Le secteur de la chaussure aurait donc intérêt à élargir son offre de produits ultra-décontractés à des produits plus sophistiqués.

Versant tendance, NellyRodi a listé quelque quarante marques à suivre parmi lesquelles Polene, Human Nation, ou Kahmune pour les marques éthiques et écoresponsables, Sandqvist, Numero 00 ou Cat Footwear pour les labels fonctionnels et Stand Studio, Cahu ou La Manso pour les griffes identitaires.

Il est enfin noté que si la maroquinerie a été particulièrement impactée par la crise, elle a en moyenne mieux résisté au sein des grands magasins que sur le reste du marché. La catégorie chaussures, plus stable, représente un véritable relais de croissance pour l’avenir. Ces deux catégories, qui ont toutes deux traversé une phase de "casualisation", devront toutefois relever les défis de durabilité et du versatile duo online/offline.
 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com