×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
13 déc. 2019
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En janvier, plusieurs créateurs britanniques vont snober Londres

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
13 déc. 2019

Le British Fashion Council (BFC), l'instance dirigeante de la mode britannique, a annoncé le calendrier officiel de la prochaine Fashion Week homme de Londres (la London Fashion Week Men's en VO, ou LFWM), tout en dévoilant une nouvelle campagne numérique, baptisée "LFWM #Discovery". Difficile de ne pas remarquer que cette saison, plusieurs grands noms de la création britannique brillent par leur absence.


Wales Bonner - Automne-Hiver 2018 - Prêt-à-porter masculin - Londres - © PixelFormula


La 15e édition de la LFWM, prévue du 4 au 6 janvier, sera de nouveau centrée sur la Truman Brewery, un espace à l'architecture typique de l'est de Londres : on pourra y découvrir plusieurs jeunes talents exceptionnels.

Pourtant, le créateur de mode masculine le plus surveillé de la saison londonienne, Craig Green, n'apparaît pas au calendrier : celui-ci a préféré présenter sa collection à Paris quelques jours plus tard. Quant au label A-Cold-Wall, il défilera à Milan la semaine suivante. Enfin, les deux marques de prêt-à-porter masculin les plus emblématiques de l'île, Burberry et Paul Smith, manqueront également à l'appel : Burberry organise désormais des défilés mixtes, tandis que Sir Paul célèbrera le 50e anniversaire de sa marque à Paris.

Cela dit, dans le cadre d'une initiative de l'instance de mode britannique, tous les défilés qui auront lieu au BFC Show Space de la Truman Brewery seront diffusés en direct sur la chaîne Instagram de la Fashion Week. Cette campagne numérique, baptisée "LFWM #Discovery", partagera des contenus exclusifs depuis Londres, Milan - où l'événement London Show Rooms fera ses premiers pas en janvier -, et Paris, où il est présent depuis 2008. "Puis à Shanghaï et Séoul, où des événements London Show Rooms seront annoncés dans les mois à venir", prévient le BFC dans un communiqué.

Parmi les événements les plus attendus de la LFWM de janvier, on peut citer le défilé de Grace Wales Bonner, lauréate du Prix LVMH, ou celui de Martine Rose, nominée dans les catégories "Menswear" et "Urban Luxe" aux Fashion Awards 2019, ou encore la présentation de Charles Jeffrey Loverboy, nominé au BFC/Vogue Designer Fashion Fund.


Bethany Williams - DR


Bethany Williams, lauréate du prix "British Emerging Talent Menswear" aux Fashion Awards 2019 et finaliste du Prix LVMH 2019, et Edward Crutchley, lauréat du International Woolmark Prize 2019 et finaliste du BFC/GQ Designer Menswear Fund, attireront également un large public.
 
Parmi les autres grands noms à suivre : Art School, Nicholas Daley, paria /Farzaneh, Per Götesson et Stefan Cooke. Ahluwalia Studio et Bianca Saunders organiseront des présentations au DiscoveryLAB, dimanche.

Et si A-Cold-Wall réservera son défilé pour Milan, la marque prépare également "une expérience créative", selon un communiqué.

Une fois n'est pas coutume, Savile Row s'engage dans l'aventure : les tailleurs Huntsman et Hackett organiseront également des présentations. Huntsman dévoilera ses archives ainsi qu'une nouvelle collection capsule de prêt-à-porter et de tweed sur-mesure pendant toute la durée de la LFWM, tandis que Hackett recevra le public lundi, dans son magasin récemment inauguré sur Savile Row.
 
Carhartt x A.P.C., Nicholas Daley et Bianca Saunders préparent également des événements et des soirées pendant la saison londonienne, qui s'achèvera le lundi 6 janvier sur un dîner offert par le journaliste Dylan Jones et l'édition britannique de GQ qu'il dirige, ainsi que par Jack Guinness et Hackett.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com