×
Publié le
22 août 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En juillet, le commerce spécialisé a subi un repli d’activité de 6,3% par rapport à 2021

Publié le
22 août 2022

Après un mois de juin déjà en repli (-5,9% par rapport à 2021), les enseignes spécialisées font état en juillet d'une nouvelle chute de leur chiffre d’affaires généré en points de vente, de l’ordre de -6,3% comparé à il y a un an. Il s’agit d’une baisse de 4,2% par rapport à la référence d’avant-crise de 2019, souligne la fédération du secteur Procos. D’autre part, en juillet, le commerce spécialisé n’a pas pu compter sur une bonne tenue de son activité en ligne, celle-ci s’étant rétractée de 12,4% par rapport à juillet 2021.


Pixabay


Seul le secteur de la restauration affiche un bilan positif le mois dernier (+6,5% vs 2021), tandis que tous les autres univers plongent, à commencer par l’habillement et sa nette chute de 17,9%. La chaussure est également en délicate posture (-15%). L’équipement de la maison, plus fringant que les autres pendant la crise, montre lui aussi un recul marqué (-7,1%). En revanche, le marché de la beauté-santé résiste bien, n’observant qu’un léger repli de 1,1%.

Les magasins des chaînes spécialisées ont en moyenne enregistré en juillet une fréquentation en retrait de 17,5% comparé à juillet 2019 et de 2% par rapport l’an dernier. Néanmoins, ce bilan cache de fortes différences géographiques, "avec des régions en rebond telles que l’Ile-de-France (+8,4%) grâce, en particulier, à une bonne fréquentation touristique, et d’autres régions en forte baisse par rapport à l’an passé, telles que, pour les plus impactées: Nouvelle Aquitaine (-9,2%), Pays de la Loire et Occitanie (-7,3%), Bretagne et Bourgogne-Franche-Comté (-6,2%)", relève la fédération.

Les premiers chiffres du mois d’août ne sont guère encourageants, avec une chute de fréquentation des boutiques durant la première semaine de 18,6% par rapport à 2019. "Le bilan global de l’été ne pourra être tiré que fin août avec l’effet de la canicule et de l’obligation de fermetures des portes des points de vente dans de nombreuses villes (depuis le 25 juillet, il est interdit de laisser la porte des magasins ouverte quand la climatisation fonctionne, ndlr)."

Durant les sept premiers mois de l’année 2022, les enseignes spécialisées affichent une baisse de chiffre d’affaires de 2,5% par rapport à la même période en 2019. Certains secteurs accusent un retard plus prononcé, tels que la beauté-santé (-10%), l’habillement (-9%) et la chaussure (-4,3%).

Attentif à l’inflation et aux arbitrages des ménages concernant leur pouvoir d’achat, le commerce spécialisé aborde la rentrée avec prudence, "compte tenu du poids très fort des quatre derniers mois de l’année pour l’activité d’un très grand nombre d’enseignes". Le sujet de l’énergie est aussi sur la table, entre hausse des coûts pour les entreprises et nécessaires efforts à fournir pour réduire leur consommation face à une possible pénurie hivernale.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com