×
Publicités
Publié le
19 juil. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En juin, les ventes de textile-habillement ont reculé de 7,2% par rapport à 2021

Publié le
19 juil. 2022

Le mois de juin n’a pas ensoleillé le bilan des distributeurs mode en France. Leur activité (hors VAD) s'inscrit en repli de 7,2% par rapport à juin 2021, livre le bilan provisoire de l’Institut français de la mode (IFM). La référence de l’an dernier était assez haute, puisqu’un bond de 22,8% avait été enregistré (vs juin 2020).


Pixabay


Les soldes d’été, qui ont débuté le 22 juin cette année (contre le 30 juin en 2021), n’ont donc pas permis un sursaut de chiffre d’affaires.

Toutefois, si l’on décompose ce bilan selon les types de distributeurs, les grands magasins et magasins populaires (Galeries Lafayette, Monoprix…) ont vu leurs ventes mode progresser en juin, de l’ordre de +7,1% (vs 2021). Le retour des touristes internationaux se ferait-il sentir?

En revanche, tous les autres acteurs sont dans le rouge en juin, qu’il s’agisse des chaînes spécialisées (-3%), des chaînes de grande diffusion (-14,4%), des indépendants multimarques (-14,6%) et surtout des hypers-supermarchés (-16,7%).


Evolution des ventes en juin par types de distributeurs (comparé à la même période en 2021) - IFM


Côté e-commerce, les ventes web de ces acteurs (hors VAD toujours) ont connu une hausse de 4,3% par rapport à juin 2021, tandis que l’activité générée en magasins fléchissait de 9,2%.

Parvenu à la moitié de l’année 2022, le secteur du textile-habillement dresse un bilan semestriel en progression encourageante par rapport à 2021 (+15,1%). Néanmoins l'IFM relève que le niveau prépandémique de 2019 n’est pas encore atteint.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com