×
Publicités
Par
AFP
Publié le
12 août 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En pleine croissance, l'enseigne Boohoo veut créer 5.000 emplois au Royaume-Uni

Par
AFP
Publié le
12 août 2021

La chaîne britannique de vente en ligne de vêtements Boohoo a annoncé un plan d'investissement sur cinq ans avec en prévision la création de 5.000 emplois au Royaume-Uni afin de répondre à une demande en plein essor.


Boohoo Group Karen Millen brand - Karen Millen/Boohoo Group



La société, créée il y a 15 ans et dont le siège est à Manchester (nord de l'Angleterre), compte investir 500 millions de livres dans le pays, selon un communiqué. Cet argent ira dans l'ouverture d'entrepôts supplémentaires et dans de nouveaux systèmes informatiques, afin d'être capable de servir plus rapidement davantage de clients.

La société réalise en outre environ la moitié de ses ventes à l'étranger, notamment les Etats-Unis et l'Australie. "Les investissements que nous prévoyons vont nous aider à poursuivre notre croissance, à augmenter le nombre de clients", souligne John Lyttle, directeur général. "La croissance de l'entreprise depuis 15 ans a été phénoménale", mais "elle n'a pas été sans difficultés", reconnaît-il.

L'image de Boohoo a été ternie depuis l'an dernier par un scandale sur des conditions de travail déplorables chez des fournisseurs. En plus d'informations de presse, l'association de défense des droits des travailleurs Labour Behind the Label avait dénoncé les conditions de travail chez des fournisseurs en Angleterre, notamment un niveau de salaire très en-dessous des minima légaux.

La société avait commandé un rapport dans la foulée qui n'avait trouvé aucune preuve montrant que Boohoo avait commis des délits, mais avait estimé que le groupe avait fermé les yeux sur les pratiques de ses fournisseurs. En décembre, le quotidien The Guardian a fait de nouvelles révélations, accusant Boohoo de vendre des articles fabriqués au Pakistan par des ouvriers sous-payés.

Le groupe avait fait à appel en novembre à un ancien juge pour garantir ses bonnes pratiques avec pour mission de superviser les améliorations apportées dans le choix de ses fournisseurs et le respect de règles éthiques dans sa chaîne d'approvisionnement.

Boohoo, qui a profité à plein du boom des achats en ligne avec la pandémie, a racheté les marques d'enseignes en faillite au Royaume-Uni, comme celle des grands magasins Debenhams et plusieurs de l'empire déchu de l'habillement Arcadia.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.