×
Par
AFP
Publié le
6 févr. 2008
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Enquête ouverte après la disparition de l'ex-mannequin Katoucha

Par
AFP
Publié le
6 févr. 2008

PARIS, 6 fév 2008 (AFP) - Une enquête a été ouverte à Paris suite à la disparition, jugée "inquiétante" par ses proches, de l'ancien mannequin d'origine guinéenne Katoucha, a-t-on appris de source proche de l'enquête mercredi 6 février.


Katoucha Niane en 1992 - Photo : Pierre Guillaud/AFP

L'ancien mannequin, âgée de 47 ans, a disparu de chez elle depuis la nuit de vendredi à samedi, a précisé la source confirmant une information du Figaro.fr, à l'issue d'une soirée.

Elle vivait sur une péniche amarrée près du pont Alexandre III où elle a été raccompagnée par un ami après cette soirée.

Des proches ont signalé sa disparition, qu'ils jugent "inquiétante", à la police lundi.

Une enquête a alors été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), spécialisée notamment dans les affaires de disparitions inquiétantes à la police judiciaire parisienne.

Son sac à main a été retrouvé à l'entrée de sa péniche, selon la même source, les enquêteurs "n'excluant aucune hypothèse, accident ou suicide dans la Seine par exemple".

Katoucha a posé au début de sa carrière pour les plus grands couturiers et publié récemment un livre, "Dans ma chair" (éditions Michel Lafon), où elle raconte son excision, en Guinée, alors qu'elle était âgée de neuf ans.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.