×
6 199
Fashion Jobs
Publicités

Enthousiasme à Londres pour la collection Kate Moss chez Topshop

Par
AFP
Publié le
today 1 mai 2007
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

LONDRES, 1 mai 2007 (AFP) - Des centaines de jeunes femmes enthousiastes se sont pressées mardi 1er mai à Londres dans les magasins Topshop pour le lancement très attendu de la ligne de prêt-à-porter que la mannequin vedette britannique Kate Moss a aidé à dessiner.


Lancement de la collection Kate Moss - Photo : Carl De Souza/AFP

Dès lundi soir, près d'un millier d'entre elles s'étaient rendues dans le principal magasin de la marque, sur Oxford Street, où Kate Moss, 33 ans, a brièvement posé dans une robe rouge dessinée par elle-même, avant que la vente ne commence pour quelques heures.

Sa collection a été ensuite mise en vente mardi dès 08h00 dans 225 magasins britanniques, devant lesquels patientaient, parfois depuis minuit, de longues files de clientes, souvent très jeunes.


Lancement de la collection Kate Moss - Photo : Carl De Souza/AFP

Cette collection de 80 vêtements, sacs et autres accessoires a été mise en vente à des prix allant de 12 livres (17 euros) pour un haut à 150 livres (220 euros) pour un blouson en cuir.

Le milliardaire britannique Philip Green, propriétaire des magasins Topshop, qui aurait versé trois millions de livres (4,5 millions d'euros) à Kate Moss pour sa collaboration, a manifesté sa satisfaction : "C'est excitant. Ca n'existerait pas si nous n'y avions pas cru", a-t-il dit.


File d'attente devant un magasin présentant la collection Kate Moss, à Londres le 30 avril 2007 Photo : Carl de Souza/AFP

Quelques heures seulement après l'ouverture des magasins, certains vêtements de la collection étaient déjà en vente sur le site d'enchères internet eBay, à des prix allant souvent du simple au double, comme une robe aux motifs floraux vendue à 100 livres au lieu de 45 (146 euros au lieu de 65).

L'annonce de cette collection a suscité un très fort intérêt des spécialistes de la mode et une abondante couverture médiatique.


Kate Moss pose pour le lancement de sa collection dans un magasin de Londres, le 30 avril 2007
Photo : Carl de Souza/AFP

Dans son édition du 28 avril, The Economist a estimé que Philip Green s'appuyait sur le mannequin britannique pour conquérir le marché américain.

Kate Moss avait défrayé la chronique après la publication en 2006 par un tabloïd britannique de photos où elle semblait consommer de la cocaïne. Mais après avoir perdu quelques contrats, elle avait fait un retour en force et est classée parmi les 100 Britanniques les plus riches du pays.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.