×
5 352
Fashion Jobs
Publié le
22 juin 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Envie et dynamisme pour le retour du Salon international de la lingerie

Publié le
22 juin 2022

Bien sûr, ce n'était pas la foule des grandes années. Mais même placée mi-juin après avoir dû jeter l'éponge en janvier, cette édition 2022 du Salon international de la lingerie est parvenue à mobiliser le secteur. Preuve que le retour au format physique était attendu, que ce soit par les quelque 200 marques exposantes comme par les visiteurs.


Salon International de la Lingerie


"Malgré les confinements, nous sommes restés actifs durant ces périodes. Nos équipes commerciales allaient à la rencontre de certains détaillants quand c'était possible et nous avons aussi pu développer des solutions en digital. Mais c'est tout de même un plaisir de pouvoir à nouveau présenter en salon, explique Claire Masson, directrice de la marque Aubade, qui occupait un grand stand à l'entrée du salon, dans lequel la marque a dévoilé une nouvelle campagne en décalage avec son ton habituel. "Nous présentons une partie de la collection balnéaire et la lingerie. La différence, c'est le contact et l'échange dans un environnement Aubade et le fait qu'avec nos mannequins, toutes les pièces peuvent être découvertes portées". Pour ce retour, la marque du groupe Calida a donc revu ses clients français et européens, mais aussi pris des commandes.

Pour Sophie Knis, directrice marketing du groupe Wacoal (Freya, Wacoal, Elomi et Fantaisie), ce retour sur le salon était important après une année 2021 dynamique, notamment sur le balnéaire. "Nous avons eu beaucoup de visiteurs européens, avec des Allemands, des Espagnols et des Français, mais aussi des Américains, des visiteurs venus du Liban, de Chypre et de Dubaï. Cela a débuté calmement samedi, mais dimanche a été très intéressant et le stand était plein. Pour les marques comme pour les clients, c'est un véritable plaisir de se retrouver."

"Dimanche a été très dynamique, confirme-t-on sur le grand stand du groupe Chantelle. Nous avions beaucoup de nouveautés à présenter. Et nos clients mais aussi de potentiels futurs clients sont venus, notamment pour découvrir le label Chantelle X, pour lequel nous avons mis sur pied une installation". L'espace du groupe a en effet enregistré un flux dense de visiteurs tout au long de la session.


Salon International de la Lingerie


Sur Exposed, l'espace dédié aux marques de bain et lingerie présentées comme d'avant-garde, Andreea Badala, la créatrice du label roumain Murmur qui propose un univers entre lingerie et prêt-à-porter, explique "être très contente d'être revenue cette année".

"Nous étions implantés en France par le passé. Avec ce salon nous allons voir s'il est possible de redéployer une distribution dans le pays", avance-t-elle. Même analyse du côté de la jeune marque française Posidonie, fondée en 2020 et qui propose des maillots de bain en matières plus respectueuses de l'environnement: "Pour nous, ce salon c'est une première. C'est très agréable car cela nous permet aussi de rencontrer d'autres marques. On voit qu'il y a beaucoup de demandes pour des produits plus éthiques".

Avec ce son de cloche positif des exposants, l'organisation de l'évènement pouvait être rassurée. "Nous sommes au-dessus de nos attentes en termes de visitorat, sourit Cécile Vivier, directrice marketing et communication du SIL, sans toutefois s'avancer sur les chiffres. Cela n'a pas vraiment de sens de comparer aux sessions d'avant Covid, mais on voit que nous sommes revenus sur un rythme classique, avec un samedi plus calme mais avec des acteurs internationaux, un dimanche fort et le lundi qui est un moment fort pour Interfilière. Nous avions mis en place des solutions digitales et cela nous a permis de garder le contact avec certains acteurs. Mais cette édition, avec le plaisir de se retrouver et d'avoir de nouveaux des shows, montre que le salon physique était attendu malgré des dates très particulières pour l'activité commerciale."

Les prochains rendez-vous devraient logiquement retrouver un agenda plus classique. Ainsi en septembre, l'espace Riviera reviendra sous le format déjà expérimenté d'une présence sur le salon Who's Next. La venue sur le Salon international de la lingerie de Frédéric Maus, directeur général de WSN Développement, qui a récemment repris l'organisation du salon dédié au bijou Bijorhca, laisse d'ailleurs augurer de plus amples rapprochements. Who's Next et le Sil se tiendront en tout cas tous deux au parc des expositions de la Porte de Versailles du 20 au 23 janvier 2023.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com