×
Publicités
Publié le
17 mai 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Equipementiers sportifs: un ticket d’entrée dans le football de plus en plus élevé

Publié le
17 mai 2013

Pour les équipementiers sportifs, la Ligue 1 française de football reste le championnat le plus accessible parmi les cinq grands championnats européens. Selon une étude menée par Repucom et PR Marketing, pour les 20 clubs de l’élite, les contrats avec les équipementiers représentent des revenus cumulés de 33,1 millions d’euros.

Avec un contrat d'équipementier en moyenne à 1,7million d'euros, la Ligue est le plus abordable des cinq grands championnats européens - Graphique Repucom


Il est cependant de plus en plus attractif. En effet, en 2012 ses revenus étaient de 25 millions. "C’est un marché qui se porte bien en France, même s'il reste un potentiel de croissance, selon Pierre-Emmanuel Davin, directeur de Repucom France. Les clubs de Ligue 1 vont vendre plus d’un million de maillots cette saison, un nouveau record, et les ventes hors de nos frontières augmentent de façon significative, notamment du fait du développement du Paris Saint-Germain."
Le club de la capitale, récent champion de France et très ambitieux au niveau européen avec les Qataris de QSR à sa tête, fait figure de locomotive.

L'équipe de Monaco, de son côté, qui remonte en Ligue 1 pour la prochaine saison, présente également de solides arguments financiers, avec un magnat russe à sa tête, et s’apprête à enrôler des stars du ballon rond.

Des atouts qui devraient valoriser l’ensemble des acteurs du championnat. Sur la saison actuelle, le championnat comptait 11 équipementiers dont Duarig, Burrda, Hummel, Lotto, Macron, Uhlsport, Umbro et Puma. Nike, Kappa et Adidas disposent de respectivement trois clubs dans leurs écuries. Mais Nike, avec le PSG, Brest et Montpellier, devrait prendre la pole. Le géant américain a en effet cédé Umbro récemment mais a décidé de conserver les contrats avec les clubs. Lille et Nancy joueront donc avec le Swoosh l’année prochaine.

"Adidas et Nike poursuivent leur domination puisque les deux marques équipent à elles seules près d’un tiers des clubs des cinq principaux championnats européens. Notre étude indique une nette augmentation (+18%) de la valeur totale des contrats avec les équipementiers depuis 2012", précise Bruno Lalande, directeur de la stratégie EMEA de Repucom.

Tableau Repucom



Sur l’ensemble de ces championnats, les contrats entre clubs et équipementiers représentent 390 millions d’euros. La Premier League anglaise attire à elle seule 145,5 millions d’euros et a notamment vu arriver récemment les Américains Under Armour chez Tottenham et Warrior (Groupe New Balance) à Liverpool. La Liga espagnole arrive au second rang avec 85 millions d’euros, notamment grâce aux Real Madrid et FC Barcelone. Ces deux compétitions sont celles qui drainent par ailleurs le plus de droits télé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com