Ermenegildo Zegna rachète l'entreprise textile Dondi

Alors que ce mardi 9 juillet ouvre ses portes à Milan le salon textile italien Milano Unica, Ermenegildo Zegna annonce une nouvelle acquisition importante dans le secteur. Le groupe de luxe, actif dans le textile et dans l’habillement masculin, a pris 65 % du capital de Gruppo Dondi, grand spécialiste du jersey haut de gamme pour homme et femme 100 % made in Italy. Le montant de la transaction n’a pas été révélé.
 
Un échantillon des dernières collections de Dondi - gruppodondi.it

Implanté à Fossoli, aux portes de Carpi, près de Modène (Italie du Centre), le tisseur s’affiche comme « l’un des leaders de la maille produite exclusivement en Italie » avec « un cycle de fabrication réalisé entièrement en interne », du design du tissu à sa distribution. Depuis plus de 40 ans, il fournit les plus grandes griffes et créateurs positionnés dans le luxe, dont le groupe Zegna. La société opère sur le marché domestique et international, notamment aux Etats-Unis, France, Allemagne, Japon, Corée du sud, Royaume-Uni, Turquie et dans les pays émergents, précise-t-elle sur son site.
 
Se dénommant à l’origine Dondi Jersey, l’entreprise, qui s’est transformée en Gruppo Dondi dans les années 1980, a été fondée au début des années 1970 par Edda et Lauro Dondi, deux entrepreneurs textiles passionnés par la maille. Désormais, la gestion est passée à leurs enfants, Lorella, avec son conjoint Guido Capelli, et Stefano Dondi. Les deux voient dans Ermenegildo Zegna « le partenaire idéal pour la poursuite naturelle de notre histoire entrepreneuriale », déclarent-ils dans un communiqué.

L’accord signé avec Zegna prévoit que « la famille Dondi-Capelli maintienne une participation de 35 % du capital, ainsi que la responsabilité de la gestion et la direction créative » de l’entreprise.

Avec cette opération, le groupe de luxe reprend la même formule appliquée avec le tisseur Bonotto, dont il a acquis 60 % du capital en 2016, en laissant une participation minoritaire, la direction créative et la gestion de l’historique entreprise à la famille fondatrice. Une manière de préserver le savoir-faire italien dans le textile et de se garantir le contrôle de sa chaîne de production.
 
« Il s’agit d’un investissement visant à renforcer un contrôle toujours plus direct sur la filière textile, fortement caractérisée par des productions diversifiées et rigoureusement made in Italy », souligne le CEO Ermenegildo Zegna. Au cours des années, Gruppo Zegna a ainsi racheté la Tessitura di Novara et les Lanerie Agnona.
 
Par ailleurs, l’an dernier, la maison piémontaise, qui a terminé l'année 2018 avec un chiffre d’affaires de 1,159 milliard d’euros et un bénéfice net de 34 millions d’euros (+4 %), s’est emparée aussi de la griffe de prêt-à-porter
luxe Thom Browne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

TextileMode - DiversLuxe - DiversIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER