×
5 743
Fashion Jobs
Publié le
7 avr. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ermenegildo Zegna: des résultats 2021 conditionnés par l'introduction en Bourse

Publié le
7 avr. 2022

Ermenegildo Zegna annonce de "solides résultats" pour 2021. Après avoir publié en février un chiffre d’affaires de 1,29 milliard d’euros, en hausse de 27% par rapport à 2020, le groupe italien spécialisé dans l’habillement masculin haut de gamme, détenant les marques Zegna et Thom Browne, fait état d’une perte nette de 127,6 millions d’euros l'an dernier contre une perte de 46,5 millions en 2020 et un bénéfice de 25,4 millions en 2019, son niveau d'avant la pandémie. Mais ce résultat ne reflète pas la réelle performance de la société, car fortement conditionné par les coûts engendrés par son introduction à la Bourse de New York en décembre, estime la société dans un communiqué.


La marque Zegna représente 66% des ventes du groupe - Ermenegildo Zegna

 
Si l’on prend en considération les coûts engagés l’an dernier pour le processus de sa cotation, liés entre autres "au regroupement d’entreprises, indemnités de départ, provisions pour frais de départ, dépréciations" et autres, ainsi que "les coûts liés aux contrats de location", le résultat d’Ermenegildo Zegna se traduit en fait par un bénéfice net ajusté de 75,3 millions d’euros, contre une perte ajustée de 4,7 millions en 2020 et un bénéfice ajusté de 43 millions en 2019.

"Les ajustements de la perte déclarée concernent des charges nettes de 203 millions d’euros, principalement des ajustements comptables hors trésorerie", indique le groupe.

Ermenegildo Zegna, qui affiche un excédent de trésorerie de 145 millions d’euros, a dégagé l’an dernier un résultat d’exploitation ajusté de 149 millions d’euros, multipliant par sept son Ebit de 20 millions de 2020 (107 millions en 2019). Il ressort à 11,5% du chiffre d’affaires total. Le groupe a notamment investi 48 millions d’euros en 2021 dans son réseau de magasins, ainsi que dans sa structure informatique et sa filière de production.

Pour sa marque phare Zegna, l’Ebit ajusté s’élève à 111 millions d’euros pour des ventes s'établissant à 847,3 millions d’euros (+33% par rapport à 2020, mais -8% par rapport à 2019), grâce à "une meilleure composition des ventes, des économies de coûts et un effet de levier opérationnel positif".

Pour Thom Browne, l’Ebit ajusté est de 38 millions d’euros, soit plus du double par rapport aux 16 millions dégagés en 2019. Le label a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires de 263,3 millions d’euros (+47% par rapport à 2020, +64% par rapport à 2019).

"2021 a été une année épique pour le groupe", résume le PDG Ermenegildo Zegna, qui se dit fier du parcours effectué par l’entreprise familiale fondée il y a 111 ans par son grand-père. Il met en avant notamment le focus de sa marque principale Zegna "sur le leisurewear (vêtements décontractés) de luxe, représentant 50% de ses ventes", et "l'attrait que Thom Browne exerce sur les jeunes consommateurs du monde entier". 

Et de souligner que l’entreprise "est en avance sur son plan de développement (établi en 2020) et reste positive concernant sa croissance en 2022", misant, au-delà de la Chine, sur une hausse aux Etats-Unis et au Moyen-Orient et sur un rebond en Europe.
  
"Je suis profondément attristé par les événements tragiques en Ukraine, que nous suivons tous de près et avec une grande préoccupation. Ermenegildo Zegna Group s’est associé à la Chambre de la mode italienne et a fait un don important à l'Agence des Nations unies pour les réfugiés au début de cette tragédie. Nous nous sommes également engagés à intégrer jusqu’à 30 réfugiés ukrainiens dans nos usines à partir d’avril 2022", note-t-il.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com