×
Publicités
Publié le
21 oct. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ermenegildo Zegna: les ventes bondissent de 50% au premier semestre

Publié le
21 oct. 2021

Ermenegildo Zegna signe un excellent début d’année avec un chiffre d’affaires en hausse de 49,9% à 603 millions d’euros au premier semestre 2021. Surtout, le groupe de luxe italien spécialisé dans le menswear très haut de gamme renoue avec les bénéfices passant d’une perte de 87,75 millions d’euros au 30 juin 2020 à un bénéfice de 32,28 millions un an plus tard.


Le siège milanais du groupe - Ermenegildo Zegna


Après un an et demi de pandémie, l’entreprise a récupéré sa rentabilité comme l’illustre aussi son résultat d’exploitation ajusté (Ebit), qui s’établit sur la période à 66,8 millions d’euros, ressortant à 11,1% sur le chiffre d’affaires total, contre une perte opérationnelle de 51,9 millions essuyée un an plus tôt. Ces résultats s’expliquent par le retour à normale des activités grâce au recul du virus un peu partout dans le monde, et ce en dépit d’une hausse des prix de la logistique et des matières premières, ainsi que des dépenses marketing et le retour à des charges normalisées pour les effectifs du groupe.

L’endettement financier net d’Ermenegildo Zegna est passé quant à lui de 6,7 millions au 31 décembre 2020 à 73,3 millions six mois plus tard. Comme le rappelle la société, elle a notamment donné l’an dernier 4,48 millions d’euros à des organisations caritatives en Italie et à l'étranger pour soutenir des initiatives liées au Covid-19, dont 4,45 millions au premier semestre. Par ailleurs, elle a continué d’investir dans sa structure de production en Italie en achetant en juin dernier 40% de la filature italienne Filati Biagioli Modesto.

Les ventes du groupe ont progressé dans toutes les régions, à l’exception du Japon, où elles ont reculé de 9,1% les six premiers mois de l’année en raison de la baisse touristique et des restrictions sanitaires. Elles ont notamment bondi de 63,2% en Asie-Pacifique, son principal marché, et explosé dans la Grande Chine (+81,1%), qui représente près de la moitié du chiffre d’affaires total de la société, grâce au rapatriement des achats de luxe des Chinois dans leur marché domestique et à la forte présence depuis 30 ans de la marque Zegna dans ce pays, où elle vient d’ouvrir deux nouvelles boutiques à Shanghai.

Bien qu’affectée par des confinements avec la fermeture temporaire de magasins et des flux touristiques restreints entre janvier et juin, Zegna a vu ses ventes augmenter de 37,9% par rapport au premier semestre 2020 en Europe, son deuxième marché après l’Asie. En particulier, l'Italie a surperformé une hausse de 65,2%. Les États-Unis, qui pèsent plus ou moins comme l’Italie, ont progressé de 28,9% sur le semestre, tirant l'Amérique du Nord (+26,8%) avec une accélération au deuxième trimestre, tandis que les ventes en Amérique latine ont presque doublé.
 
Pour le groupe piémontais, qui a annoncé en août son intention de se coter à la Bourse de New York, l’acquisition de la griffe américaine Thom Browne en août 2018 a plus que porté ses fruits, puisque son apport grandit au sein de Zegna Group. La marque a, en effet, plus que doublé ses ventes sur les six premiers mois (+125%) passant d’un chiffre d’affaires de 63,2 millions d’euros au 30 juin 2020 à 142,6 millions un an plus tard. Pour sa part, la griffe Zegna a réalisé 465,9 millions de chiffre d’affaires au premier semestre, s’inscrivant en hausse de 36,1% par rapport à la même période l’an dernier.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com