×
Publicités
Publié le
21 déc. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ermenegildo Zegna réalise une entrée remarquée à Wall Street

Publié le
21 déc. 2021

La maison de couture Ermenegildo Zegna a fait des débuts encourageants lundi à Wall Street, après sa fusion avec un véhicule financier coté du groupe européen Investindustrial, devenant ainsi la première griffe italienne de mode à être cotée à New York.


@zegna



Investindustrial, présidé par l'ancien patron d'UBS Sergio Ermotti, apporte sa Spac, ou "special purpose acquisition company", une entreprise sans activité commerciale dont le but est de lever des fonds en entrant en Bourse et de financer ainsi des acquisitions.

"C'est le début d'un nouveau chapitre" dans l'histoire vieille de 111 ans de l'entreprise familiale "qui a commencé par une filature de laine fondée par mon grand-père et est devenu un groupe de luxe moderne, coté en Bourse", a commenté son PDG Gildo Zegna dans un communiqué.

La capitalisation boursière de la nouvelle entité, qui restera contrôlée par la famille Zegna avec une part de près de 66%, a été évaluée par le groupe à 2,4 milliards de dollars. La valeur d'entreprise initiale a été estimée à 3,1 milliards de dollars.

Vers 16H00 GMT, le titre ZGN, les initiales du groupe en Bourse, gagnait 8,73% à 11,20 dollars sur le New York Stock Exchange. A la fermeture de la séance le prix de l'action s'est fixé à 10.75 dollars.

Figurant parmi les leaders mondiaux du prêt-à-porter masculin haut de gamme, Zegna a réalisé au premier semestre un chiffre d'affaires de 603,3 millions d'euros, en hausse de près de 50%, et dégagé un bénéfice net de 28,15 millions d'euros.

Pour l'ensemble de 2021, le groupe, qui conservera son siège social à Milan, table sur des recettes de 1,02 milliard d'euros, après une année 2020 perturbée par la pandémie de coronavirus.

Présent dans 80 pays avec 296 magasins gérés en propre, Zegna a changé de positionnement ces dernières années, en privilégiant davantage des vêtements de loisirs de luxe afin de cibler une clientèle plus jeune.

"Le monde change et la manière de s'habiller aussi. Le formel devient informel, de haut niveau. Nous avons donné une nouvelle orientation à notre marque, basée sur le 'luxury leisurewear', qui génère de bons résultats", a fait valoir Gildo Zegna dans un entretien au quotidien La Stampa.

Et pourquoi cette décision d'entrer en Bourse à New York et non à Milan? "C'est un choix qui nous aide à gagner en taille. Dans ce secteur, la dimension est importante, mais la valeur de la marque augmentera aussi", a-t-il assuré.

Le secteur du luxe a connu une série de fusions-acquisitions au cours de cette année, avec LVMH s'emparant du joaillier Tiffany, Kering rachetant le lunetier Lindberg et Richemont acquérant le maroquinier Delvaux.

En 1997, Versace se préparait à entre en Bourse à New York au moment de l'assassinat du créateur de la marque, Gianni Versace, qui avait finalement fait dérailler le projet. La marque est aujourd'hui la propriété du groupe américain Capri (Michael Kors) qui l'a rachetée pour 1,8 milliard d'euros en 2018... et est entré en Bourse à New York en 2019.

Avec AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com