×
Publié le
18 juin 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ermenegildo Zegna recompose avec subtilité le vestiaire masculin

Publié le
18 juin 2021

Ermenegildo Zegna a inauguré vendredi la Semaine de la mode de Milan avec l’une des collections les plus réussies d’Alessandro Sartori. S’appuyant plus que jamais sur la recherche dans les tissus, les traitements et les processus de fabrication, le directeur artistique de la griffe de menswear de luxe piémontaise est parvenu à confectionner une garde-robe à la fois élégante et facile à porter, tout en étant ultra raffinée.


Un look de l'été 2022 - Ermenegildo Zegna


Cette saison encore, Zegna a opté pour le format vidéo, emmenant le spectateur dans une course effrénée à travers un labyrinthe végétal, puis dans un méconnu quartier milanais édifié par Aldo Rossi dans les années 1960-70. Enfermés dans ce décor architectural désert et imposant les mannequins, dont une dizaine de femmes, s’élancent tout du long jusqu’à trouver une sortie vers une esplanade, à l’ombre des tours penchées de Dominique Perrault se dressant à Rho, aux portes de Milan. Une grande table posée dans l’eau d’une fontaine les attend pour trinquer joyeusement au retour à la liberté.
 
Les silhouettes, rigoureusement monochromes sont aériennes et fluides. Les vêtements, aussi impalpables que les nuages, flottent avec aisance sur les corps. De longs manteaux et des vestes au style kimono, nouées à la taille par un ruban, ondulent imperceptiblement. De larges surchemises accentuent cette impression de légèreté. Sans parler des vestes-chemises en cuir de veau souple à effet mat, qui de loin ressemblent à du coton.

Chemisettes,blouses et t-shirts over se portent avec naturel sur des shorts ou pantalons très amples, proposés ton sur ton comme le reste des looks. Lorsque chemises et vestes se glissent sous les pantalons, l’ensemble prend des allures de combinaisons. Une impression renforcée par l’esprit workwear, avec ces pièces à maxi poches, qui traverse cette collection pour le printemps-été 2022 à l’esthétique libre et fonctionnelle.


La marque célèbre le retour à la liberté - Ermenegildo Zegna


Alessandro Sartori poursuit avec subtilité sa relecture du tailoring pour aboutir à un nouvel uniforme masculin plus informel mais non moins luxueux, qui trouve aujourd’hui, après les confinements et l’explosion du télétravail, plus que jamais sa raison d’être. "En ce moment, il est probablement plus facile d’envoyer des messages nouveaux et forts", nous confie-t-il.

"Une garde-robe modulaire avec des pièces multifonctions, légères, faciles et confortables est sans aucun doute beaucoup plus attrayante aujourd’hui, car les paradigmes ont changé", estime le designer, qui chevauche pourtant cet idéal depuis déjà plusieurs saisons.
 
Baptisée "The new set" (le nouveau décor), la nouvelle collection d’Ermenegildo Zegna veut rompre une fois pour toute avec les codes traditionnels du menswear, où la veste en lin à trois boutons devient le nouveau blazer. Exit le costume et la chemise blanche. Cette nouvelle garde-robe masculine s’articule autour de quatre catégories : la nouvelle veste ou le t-shirt over, la maille, le pantalon moderne avec une nouvelle portabilité et les chaussures sportives.


La griffe mise sur le total look pour l'été prochain - Ermenegildo Zegna


"L’idée, c’est de décliner toutes les pièces dans les mêmes couleurs et traitements afin de les matcher comme on veut. C’est le thème de la collection", nous explique le styliste, qui a divisé cette dernière en différents modules chromatiques : rose pastel, sable, tabac, blanc cassé, bleu et vert.
Pour un plus grand confort, certains polos et pantalons sont déclinés dans une nouvelle génération de maille.

"Nous avons utilisé une laine autochtone provenant de moutons élevés dans l’Oasis de Zegna, mélangée avec du lin et de la soie. Il y a deux ans, réaliser une telle matière semblait impensable ! Nous travaillons non seulement sur la recherche du design et de l’artisanat, mais aussi sur celle des tissus. Nous considérons la maille comme une matière importante pour le futur, car elle permet de travailler sur de nouvelles constructions. Elle devient comme un tissu pour réaliser des vestes ou des pantalons", poursuit le créateur.

Résultat : une collection épurée du point de vue esthétique, mais ultra riche en détails, finitions élaborées et nouvelles solutions techniques. Tout se joue dans la construction, le vêtement étant libéré du superflu, sans doublure, ni rembourrage .

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com