×
Publicités
Publié le
27 oct. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Esmod Paris: départ de Christine Walter-Bonini

Publié le
27 oct. 2020

C’est non sans émotion que Christine Walter-Bonini quitte Esmod Paris, qu’elle a accompagné pendant 15 ans. L'établissement privé dédié à l’enseignement supérieur des arts et techniques de la mode ne figurait pas au mieux dans le classement des écoles parisiennes à son arrivée en 2005 en tant que directrice enseignement - artistique et communication. L’époque jouait alors plutôt en la faveur de l’Atelier Chardon Savard ou du Studio Berçot.


Christine Walter-Bonini, Esmod.


Christine Walter-Bonini (qui a œuvré pendant 15 ans à la communication de la fédération du vêtement masculin, ex-Sehm, et accompagné des jeunes créateurs internationaux aux côtés de Claude Miserey, puis créé l’espace Casabo à Paris toujours dans le but de les valoriser) se retrousse alors les manches et entame une modernisation d’Esmod International. Et dès 2007, elle en devient la directrice générale aux côtés du président Nino Satoru.

Grâce à elle, de grandes évolutions sont réalisées avec le soutien des équipes. "Nous avons d’abord travaillé sur l’équilibre entre créativité et technique et revu les équivalences: niveau 6 (comparabilité bachelor), niveau 7 (comparabilité master) et mis en place des 4ème et 5ème années", confie Christine Walter-Bonini. Très vite vient la reconnaissance par le ministère de la Culture, le développement d’Esmod Fashion Business et Fashion Design à l’international, tandis qu’en septembre 2018 sont inaugurés les locaux de Pantin, qui accueillent désormais Esmod-Isem Paris.

Des partenariats de taille sont également mis en place, comme avec le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), pour développer de nouvelles compétences et formations (Bachelor Gestion de l’Innovation dans les Entreprises de Mode, puis la spécialisation Fashion Business Development du MBA Manager d’Entreprise); mais aussi le développement de l’enseignement autour de partenaires détenteurs de savoir-faire français (cuir, dentelle, ennoblissement, plumes, fourrure, broderies…).
 
Dans un secteur en perpétuel mutation, Christine Walter-Bonini multiplie les passerelles pour mieux enrichir les connaissances mode des élèves et les ouvrir à d’autres domaines suivant l’air du temps. C’est ainsi qu'est créée la spécialisation Luxe - Unisexe (no gender), que le développement digital s’amplifie (apprentissage des logiciel Modaris, Clo 3D, des machines Lectra, imprimante 3D…) et qu’on parle communication visuelle et réseaux sociaux. Résultat, au fil des années, Esmod International remonte dans les "charts" des meilleures écoles de mode. "Notre plus belle récompense reste la reconnaissance des compétences de nos étudiants par les entreprises, souligne Christine Walter-Bonini. Le nombre de leurs embauches est croissant."

Elle était à l'origine du défilé qui signe la remise des diplômes Esmod Fashion Design chaque année depuis quinze ans. Un moment professionnel mais aussi festif et joyeux marqué en octobre cette année par la pandémie, mais auquel les élèves, venus des quatre coins du monde, ont répondu présents. Pour Christine Walter-Bonini, ce fût le dernier.

Dès la fin novembre, l’assemblée générale de l’école nommera officiellement sa remplaçante: Véronique Beaumont Tordjmann. Intégrée à Esmod Paris depuis quelques années au sein de l’ISEM et d’Esmod Academy, celle-ci a auparavant dirigé la griffe Marcel Marongiu (2000-2005), officié au sein de la marque Christian Lacroix (2006-2008) avant de faire du consulting auprès des marques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com