×
Publicités

Esteban Cortázar délaisse temporairement les podiums parisiens

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 19 févr. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Esteban Cortázar ne participera pas à la Fashion Week parisienne cette saison, qui aura lieu du 25 février au 5 mars, lors de laquelle les marques y présenteront l’automne-hiver 2019/2020. La nouvelle collection du créateur colombien sera cependant visible à son propre showroom, mais il préfère se concentrer sur ses projets de boutiques éphémères cette saison.


Collection d’Esteban Cortázar pour Seven Seven - Seven Seven


« Je ne défilerai pas cette saison parce que je me concentre sur des projets de pop-up pour ces prochains mois », révèle Esteban Cortázar à FashionNetwork.com. Comme l’indiquait le créateur il y a déjà quelques mois, les projets de boutiques éphémères sont au cœur de la stratégie de sa firme homonyme et malgré les difficultés et les défis que cela représente pour la production, ils sont l’une des priorités actuelles de la marque.

En tant que designer indépendant, Esteban Cortázar peut donner libre cours à sa créativité et la recherche de nouveaux formats devient obligatoire. « L’idée d’événement éphémère fait germer le concept de collaboration. J’adore travailler avec des équipes différentes, j’aime les ambiances mouvantes et les voyages. Les pop-up et les capsules me permettent de travailler la partie sportswear et ainsi d’étoffer mes collections », expliquait-il il y a quelques mois.


Vitrine de la « tiendita » colombienne d’Esteban Cortázar pour Colette - Colette


Ces derniers temps, la marque colombienne a monté une série d’événements éphémères qui lui ont permis de gagner en visibilité dans les médias. Esteban Cortázar a notamment signé une vitrine sur le thème de la « tiendita » colombienne à l’occasion de la fermeture du concept store Colette en décembre 2017. Le Bon Marché lui a aussi dédié un espace l’été dernier, rendant hommage au réalisme magique typique de la littérature latino-américaine. À Noël dernier, le créateur s’est installé temporairement dans le fameux quartier de Getsemaní à Carthagène (Colombie). Ce pop-up a été l’occasion d’une collaboration avec des artistes locaux et internationaux pour créer des pièces textiles, des produits de beauté et des objets artisanaux.

Des projets pleins de couleur et de vie qui accaparent l’emploi du temps d’Esteban Cortázar, qui oublie temporairement son rendez-vous saisonnier avec les podiums parisiens. La nouvelle collection sera tout de même visible au showroom de la marque. « Et je serai de retour dès la saison prochaine », assure le créateur. Pas de panique, donc.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com