Estée Lauder : chiffre d'affaires en hausse de 5 % sur le dernier exercice

Sur son dernier exercice fiscal clos le 30 juin dernier, le groupe américain de cosmétique a réalisé des ventes à 11,82 milliards de dollars (10 milliards d’euros), en augmentation de 5 % par rapport à l’exercice précédent. Les récentes acquisitions des marques de maquillage Too Faced et Becca ont contribué à deux points de croissance. Estée Lauder a également vu son résultat net croître de 12 %, à 1,25 milliard de dollars.


Le groupe Estée Lauder clôt son exercice décalé 2017 sur une hausse des ventes de 5 %, - Estée Lauder

« Notre activité a connu une forte croissance grâce à nos ventes en ligne et nos revendeurs e-commerce, mais également grâce au travel retail et aux chaînes spécialisées. Nous avons aussi connu de belles performances dans des régions clefs comme la Chine et l’Italie, aidés par un renforcement de notre communication digitale et sur les médias sociaux (…) Et le plus important, c’est qui nous ayons réalisé ces performances dans un environnement très volatile et au moment où notre industrie connaît une véritable mutation », détaille Fabrizio Freda, le président et PDG d’Estée Lauder.

La division soins a totalisé des ventes à 4,5 milliards de dollars, en hausse de 2 %, portée notamment par les performances de La Mer (qui s’appelait encore il y a peu Crème de la Mer en France). A l’inverse, Clinique a vu ses ventes reculer. Le segment maquillage connaît pour sa part une croissance de 7 %, à 5,05 milliards de dollars, emmené par les acquisitions, mais aussi par les résultats de Tom Ford, alors que Smashbox, La Mer et Estée Lauder gagnent des parts de marché avec leurs collections maquillage. Les parfums totalisent pour leur part 1,63 milliard de dollars de ventes, en hausse de 10 %. Cette croissance est notamment le fruit de la croissance à deux chiffres de Jo Malone London, Tom Ford et Le Labo, mais également l’acquisition de By Kilian. Seule la division des soins capillaires voit ses ventes chuter de 3 %, à 539 millions de dollars.

Du côté des résultats par région, la zone Amérique, la première du groupe, voit ses ventes augmenter de 2 %, à 4,8 milliards de dollars. Avec une croissance de 6 %, les ventes en Europe, Moyen-Orient et Afrique atteignent les 4,6 milliards de dollars, tirées par les marchés italiens, britannique, russe ou encore allemand. Enfin, l’Asie et le Pacifique connaissent une croissance de 9 %, à 2,3 milliards de dollars.

Sur son exercice 2018, le groupe table désormais sur une croissance comprise en 8 et 9 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

ParfumsCosmétiquesCoiffureBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER