×
6 915
Fashion Jobs
GALERIES LAFAYETTE
Gestionnaire Marchandise Beauté H/F
CDI · PARIS
UNIQLO
Agent de Sécurité et de Prevention Des Pertes
CDI · LYON
OFFICINE GÉNÉRALE
Responsable de Production
CDI · PARIS
RMS
Responsable de Secteur Bretagne - H/F - Cosmétique Végétale
CDI · RENNES
IZAC
Animateur Regional H/F
CDI · PARIS
LUXURY OF RETAIL
Animateur Réseau Pharmacie - Lyon- CDI - 35h- H/F
CDI · LYON
GANT FRANCE
Contrôleur de Gestion - Anglais Courant H/F
CDI · PARIS
STORE & SUPPLY
Account Manager E-Commerce
CDI · LEVALLOIS-PERRET
HERMES
CDI - Prévisionniste Bijouterie Fantaisie (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
HERMES
CDI - Chef de Produit Junior Chapeaux & Gants Homme (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Responsable Des Opérations Montaigne
CDI · PARIS
ATLAS FOR MEN
Prévisionniste Des Ventes - Analyste Produits
CDI · PARIS
GOYARD
Responsable Communication Digitale
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Commercial(e) Wholesale Monde
CDI · PARIS
LCH BOUTIQUE WINDOW NEXT
Assistante Digitale, Commerciale et Administrative
CDI · CROIX
PAGE PERSONNEL
Production Project Management H/F
CDI · CLICHY
RALPH LAUREN
Business Analyst Manager - Responsable Analyse Commerciale
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Manager Sales Planning (Wholesale)
CDI · PARIS
CELIO
Chef de Produit H/F
CDI · SAINT-OUEN
RETAIL CONSEIL
Senior Sales, Grands Comptes France/Benelux
CDI · PARIS
CLAUDIE PIERLOT
Responsable Communication Internationale
CDI · PARIS
CACHE CACHE
Responsable E-Commerce (H/F)
CDI · SAINT-MALO
Publicités
Publié le
5 févr. 2019
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Estée Lauder enregistre un huitième trimestre consécutif à la hausse

Publié le
5 févr. 2019

Au second trimestre de son exercice 2018/2019 clos le 31 décembre 2018, le groupe de cosmétique américain Estée Lauder publie un chiffre d’affaires de 4,01 milliards de dollars (3,51 milliards d'euros), en hausse de 7 % par rapport à la même période un an plus tôt. Le résultat net de la société, qui compte dans son portefeuille de marques La Mer, M.A.C, Clinique ou encore Too Faced, s’élève pour sa part à 573 millions de dollars contre 123 millions l’année passée.
 

Estée Lauder confiant relève ses prévisions - DR


« Nous avons réalisé une excellente performance au deuxième trimestre de notre exercice. Il est important de souligner qu’il s’agit de notre huitième trimestre consécutif de croissance pour nos ventes (…) Nos meilleurs taux de croissance concernent la région Asie-Pacifique et la plupart de nos marques, notamment Estée Lauder, La Mer, M.A.C et nos griffes de parfums artisanales (comme By Kilian, ndlr) », indique Fabrizio Freda, le PDG du groupe Estée Lauder.
 
Dans le détail, les ventes du groupe ont été portées par le segment du soin qui, avec Clinique ou Origins, totalise des ventes à 1,7 milliard de dollars, en hausse de 16 %. Avec un chiffre d’affaires de 1,56 milliard de dollars, le maquillage enregistre une hausse de 3 % de ses ventes, alors que le parfum recule de 5 %, à 537 millions de dollars, une baisse cependant contenue par les performances de Jo Malone London, Le Labo, Tom Ford Beauty ou encore By Kilian. Enfin, le segment du capillaire est en hausse de 7 %, à 154 millions de dollars.

Du côté des performances des zones géographiques, la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) reste la principale zone d’activité du groupe avec un chiffre d’affaires de 1,76 milliard de dollars, en hausse de 7 %, porté notamment par le Moyen-Orient ou encore le marché russe. La zone Asie-Pacifique connaît toutefois une croissance de 17 %, à 1 milliard de dollars, alors que la zone Amérique voit ses ventes reculer de 7 %, à 1,2 milliard de dollars.
 
Pour les six premiers mois de l’année, le groupe Estée Lauder enregistre un chiffre d’affaires de 7,53 milliards de dollars, en hausse de 7 %. Pour l’ensemble de l’exercice, le groupe table sur une croissance de 5 à 6 %, contre 4 à 5 % lors des dernières prévisions du premier trimestre. Le groupe américain est donc confiant en dépit de plusieurs facteurs qu’il énonce tels que le coût que pourrait engendrer le Brexit, les nouvelles taxes douanières que prévoient de s'imposer les États-Unis et la Chine en cas d'absence d'accord commercial ou encore le blocage des services gouvernementaux américains.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com