×
Publicités
Publié le
28 sept. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Etats-Unis : Neiman Marcus sort de la procédure de faillite

Publié le
28 sept. 2020

Près de cinq mois après s'être déclaré en banqueroute en pleine crise du Covid-19, le groupe américain Neiman Marcus vient d'annoncer sa sortie de la procédure de faillite, communément appelée 'chapter 11' aux Etats-Unis. Le groupe de grands magasins, qui détient aussi les enseignes Bergdorf Goodman et Horshow, a pu restructurer son endettement en le réduisant de plus de 4 milliards de dollars, alors qu'il culminait à près de 5 milliards au début de la procédure. Et pour cause, ses créanciers ont repris la main sur l'entreprise.


Le point de vente Neiman Marcus de Bal Harbour aux États-Unis - Neiman Marcus


Né à Dallas il y a 113 ans, Neiman Marcus compte ainsi les fonds PIMCO, Davidson Kempner Capital Management et Sixth Street comme nouveaux propriétaires. Geoffroy van Raemdonck demeure le directeur général de la société, mais le conseil d'administration a lui été remanié et enregistre notamment l'arrivée de Pauline Brown, ancienne présidente pour l'Amérique du Nord chez LVMH, Pamela Edwards, ex-directrice financière chez Victoria's Secret et Kris Miller, ancien directeur de la stratégie d'Ebay.

"Bien que la tempête commerciale sans précédent causée par le Covid-19 ait présenté de nombreux défis, elle nous a également donné l'occasion de repenser notre plateforme et d'améliorer nos activités. Nous émergeons du 'chapitre 11' en tant que distributeur, partenaire des marques et employeur plus fort et plus innovant", indique le directeur général de Neiman Marcus dans un communiqué.

Via le plan de restructuration engagé, l'entreprise qui exploite 43 magasins, affirme aussi avoir réduit ses charges de 200 millions de dollars par an. Tandis qu'un plan de refinancement à hauteur de 750 millions de dollars a été avancé par les nouveaux actionnaires pour apporter des liquidités supplémentaires à l'entreprise.

Selon la presse américaine, le groupe qui opère 43 magasins a procédé à plusieurs vagues de licenciements et fermé définitivement certaines de ses adresses. Néanmoins Neiman Marcus n'a pas précisé le nombre de postes supprimés dans son communiqué.

Le groupe n'est pas le seul acteur phare du commerce américain à connaître une mauvaise passe. Cette année, la pandémie a également mis à mal l'enseigne J.Crew et les grands magasins JC Penney et Macy's.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com