×
6 066
Fashion Jobs
BA&SH
Chef d'Équipe Quai F/H
CDI · LOUVRES
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Responsable Supply Chain - Textile - Toulouse (H/F)
CDI · TOULOUSE
GROUPE PRINTEMPS
Responsable Technique (Nation) H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Responsable CRM H/F
CDI · PARIS
MODELOR
Responsable Stock Matieres H/F (2)
CDI · PARIS
SWAROVSKI
CDI – Contrôleur de Gestion France & Benelux (H/F) – Paris
CDI · PARIS
VANESSA BRUNO
Responsable de Production/Achats Prêt-À-Porter
CDI · PARIS
TOD'S
Responsable Maintenance Boutiques Zone Europe F/H
CDI · PARIS
AXENTIA
Responsables Contrôle de Gestion
CDI · PARIS
AXENTIA
Responsable E-Commerce Paris
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Responsable Des Operations Programmatique 1 Performance Marketing (H/F)
CDI · LEVALLOIS-PERRET
CONFIDENTIEL
Chef de Groupe Enseigne Maison (H/F)
CDI · GONESSE
CONFIDENTIEL
Responsable Produits Maison (H/F)
CDI · GONESSE
MAJE
Directeur(Trice) Collection Accessoires H/F
CDI · PARIS
SWAROVSKI
CDI - Directeur Finance France & Benelux (H/F) - Paris
CDI · PARIS
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
CDI - Europe Celebrities Relations Manager H/F
CDI · PARIS
IKKS JUNIOR
Acheteur / Merchandiser Retail (H/F) - CDI
CDI · SÈVREMOINE
GALERIES LAFAYETTE
Manager Des Ventes H/F
CDI · PARIS
LE BON MARCHE
Inspecteur Sécurité Retail F/H
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Raf - Responsable Administratif et Financier - Head of Finance
CDI · PARIS
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
CDI - Responsable de Production Accessoires, Maroquinerie, Chaussure H/F
CDI · PARIS
BED AND PHILOSOPHY
Responsable Achats Approvisionnements
CDI · TOULOUSE
Publicités
Par
AFP
Publié le
30 avr. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Etats-Unis : remontée considérable de la confiance des consommateurs en avril

Par
AFP
Publié le
30 avr. 2009

La confiance des consommateurs américains s'est "améliorée considérablement" en avril, a annoncé mardi 28 avril l'institut de conjoncture privé Conference Board, qui la mesure chaque mois, mais plusieurs analystes estiment qu'elle reste encore bien faible.


Une femme dans une boutique de sport le 16 avril 2009 à New York
Photo : Spencer Platt/AFP

L'indice du Conference Board a gagné 12,3 points par rapport à mars, pour s'établir à 39,2 points, alors que les analystes l'attendaient à 29,9 points.

Les chiffres de l'institut semblent montrer que la confiance des consommateurs est remontée à son plus haut niveau depuis novembre 2008, après avoir touché un plancher en février, à 25,3 points, son plus bas niveau depuis 1967 et le début de la publication de cette série statistique.

La remontée d'avril résulte d'une légère amélioration de la composante mesurant l'évaluation de la situation présente, passée de 21,9 points à 23,7 points, et d'une forte progression de la composante mesurant les attentes des consommateurs, passée de 30,2 à 49,5 points, son plus haut niveau depuis le pic de la crise financière en septembre 2008.

Selon l'enquête, menée jusqu'au 21 avril auprès de 5.000 ménages américains, la proportion des personnes sondées jugeant "mauvaises" les conditions économiques est passé sous les 50 %, à 45,7 % (contre 51,0 % en mars). Celle des ménages les trouvant "bonnes" a légèrement progressé, passant de 6,9 % à 7,6 %.

La part des ménages jugeant "difficile" de trouver un travail a légèrement reculé, à 47,9 % (contre 48,8 % en mars), mais la proportion de ceux jugeant les offres d'emplois "abondantes" a également baissé, à 4,5 % (contre 4,7 % en mars).

L'indice du Conference Board "montre que les consommateurs américains sentent que l'économie est près de toucher le fond", relève Elsa Dargent, économiste de Natixis. Elle a noté néanmoins que l'indice reste encore très inférieur à son niveau de septembre 2008 (61,4 points), le mois qui avait vu la crise financière atteindre son paroxysme.

Selon elle, l'appréciation de la situation du marché du travail qui ressort de l'enquête est le signe que l'économie américaine devrait avoir encore détruit fortement des emplois en avril, à un rythme néanmoins moins soutenu qu'en mars (663 000 postes supprimés).

"Pas d'excitation!" prévient de son côté Ian Shepherdson, économiste de l'institut HFE, pour qui l'indice reste "très faible". A 49,5 points, l'indice des attentes des consommateurs correspond encore à une baisse des dépenses de consommation de 2 % en glissement annuel, estime-t-il.

"La route est encore longue" avant la reprise, conclut-il.

Scott Hoyt, de Moody's Economy.com, est du même avis: les chiffres "ne laissent pas présager de hausse immédiate des dépenses" relève-t-il, en faisant remarquer que l'indice reste inférieur à 40 points. Ce seuil n'avait jamais été cassé avant la récession actuelle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.