×
5 838
Fashion Jobs
BACCARAT
Chef de Projet - Développement Nouveaux Produits H/F
CDI · BACCARAT
MAJE
Responsable Production Accessoires - CDD H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Chef de Produit - PAP Homme Premium (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Planification - PAP Femme Maison Française de Luxe (F/H) CDI
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Tissus Collection Créateur - PAP Luxe (H/F)
CDI · PARIS
EKYOG
Directeur Generale
CDI · PARIS
CLAUDIE PIERLOT
Gestionnaire de Stocks H/F
CDI · PARIS
BONPOINT
Gestionnaire de Stock / Conseiller de Vente - Flagship F/H
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Cotation (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
CONFIDENTIEL
Directeur Des Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial & Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
BALMAIN
Coordinateur.Rice Transport Amont ou Aval H/F
CDI · PARIS
MAISON CLOSE LINGERIE
Responsable Des Ventes Wholesale International
CDI · MARSEILLE
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires Cuirs H/F
CDI · PARIS
THE FRANKIE SHOP
Chef de Produit
CDI · PARIS
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Des Ventes H/F
CDI · AMIENS
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Des Ventes H/F
CDI · LILLE
LACOSTE
CDI - Senior Demand Planner Emea jv &Amp; Partners F/H
CDI · PARIS
TAPE À L'OEIL
Chargé de CRM H/F
CDI · WASQUEHAL
GROUPE IKKS
Chargé(e) de Paramétrage (H/F) - CDI
CDI · SÈVREMOINE
BLUE BOX
Responsable de l’Identité Visuelle et Merchandising France H/F
CDI · L'UNION
BLUE BOX
Directeur Retail France H/F
CDI · L'UNION
Publicités
Par
AFP
Publié le
8 oct. 2005
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Eté 2006 : la grâce d'Hermès, le barnum de Galliano

Par
AFP
Publié le
8 oct. 2005

PARIS, 8 oct 2005 (AFP) - Les présentations des collections oscillent souvent entre présentation de vêtements et spectacle: samedi en fin de journée la maison Hermès a opté pour la première solution et John Galliano pour la deuxième.


Un modèle de Jean-Paul Gaultier pour Hermès le 8 octobre 2005 à Paris - Photo : Pierre Verdy

Jean-Paul Gaultier et Hermès font partie de ces rares mariages heureux entre un créateur à forte personnalité et une maison à forte identité, sans que l'un nuise à l'autre.

Panama sur la tête, sac Kelly mini ou grand porté au creux du bras, chaussures à talons hauts en bois couvertes de rubans de cuir ou de soie agrippée à la cheville, la femme Hermès a appris l'élégance dès son plus jeune âge.

Jean-Paul Gaultier lui donne du peps en plus avec un orange Hermès lumineux associé à des tons de cuir brique. Le blanc à peine cassé, le noir intense et le bleu navy sont autant de points de repères.


Un modèle de Jean-Paul Gaultier pour Hermès le 8 octobre 2005 à Paris - Photo : Pierre Verdy

Les inspirations des imprimés vont des feuilles pixelisées à des dessins plus classiques rappelant les carrés de soie pour des chemises longues qui se boutonnent en biais ou ressemblent à des tuniques chinoises.

La dentelle fait irruption siglée du célèbre "H" ou reprenant les monuments de Paris comme la Tour Eiffel et le 24 fg Saint-Honoré, siège de la griffe. En noir, elle calme les ardeurs d'un fond orange. Brique, elle fait de même avec une teinte absinthe.

La ligne est souple en permanence grâce à des plissés irréguliers qui tombent à la perfection tandis que d'autres plus serrés se soulèvent avec le mouvement. Le soir, la femme Hermès ressemble à une tanagra.


Un modèle de John Galliano le 8 octobre 2005 à Paris - Photo : François Guillot

Avec John Galliano, qui présentait sa ligne personnelle quatre jours après Dior, c'est ambiance barnum. Thème officiel du défilé : "don't cry for me fashionistas" (ne pleurez pas pour moi les fans de mode) ou encore "Everything is beautiful" (tout est beau). Ou plus exactement tout le monde est beau, quelque soit la couleur de sa peau, son âge, sa taille etc.

Le créateur britannique a fait défiler des duos atypiques comme un garçon de café et une princesse japonaise, une Marylin décolorée et un vieux briscard moustachu, une dame d'un âge respectable avec un jeune garçon, des jumeaux, des homosexuels, un noir et une blanche, une femme obèse et un homme musclé, un géant et une personne de petite taille, des personnes âgées ou des gamines habillées en princesses etc.

Dans cette histoire, le vêtement n'est plus regardé. Ce n'était visiblement pas le propos. A la fin du défilé, une marionnette miniature de John Galliano est venue saluer avant l'arrivée du créateur qui a été applaudi debout ou boudé. "Beaucoup d'argent dépensé pour ne pas voir de vêtement", regrettaient plusieurs professionnels qui ont requis l'anonymat.

Le couturier Azzedine Alaïa est sorti hilare "J'aime tout dans la mode !" s'est-il exclamé tandis que le président de la fédération française de la couture et du prêt-à-porter des créateurs Didier Grumbach trouvait le show "génial".

Les présentations se poursuivent dimanche avec les défilés de Valentino, Yves Saint Laurent (Stefano Pilati), Lanvin (Alber Elbaz) et Louis Vuitton (Marc Jacobs). La griffe inaugurera juste avant son plus grand magasin du monde sur les Champs-Elysées avant de faire la fête une fois le podium éteint.

Par Dominique AGEORGES

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.