Eté 2006 : version années 70 chez Vuitton, sobriété subtile chez Lanvin

PARIS, 9 oct 2005 (AFP) - La mode du printemps-été 2006, présentée depuis une semaine à Paris, a revisité dimanche soir les années 70 chez Louis Vuitton tandis qu'un peu plus tôt Lanvin préférait jouer une sobriété élégante et subtile.

Défilé Louis Vuitton le 9 octobre 2005 à Paris
Photo : François Guillot

Sharon Stone, Uma Thurman, Winona Rider ou Catherine Deneuve entouraient Bernard Arnault, PDG de LVMH, groupe qui contrôle notamment Louis Vuitton, au défilé de Marc Jacobs, directeur artistique de la maison, après avoir inauguré le nouveau temple de la maison sur les Champs-Elysées.

Le défilé, comme la fête qui a suivi, avait lieu au Petit Palais, rouvert après des années de rénovation comme son voisin le Grand Palais.


Défilé Louis Vuitton le 9 octobre 2005 à Paris
Photo : François Guillot

Côté mode, le créateur américain a plongé dans les archives des années 70 façon Paco Rabanne ou Pierre Cardin pour mieux les réinterpréter. Au menu, des mini-jupes ou robes armurées par un jeu de coutures. Les couleurs claquent fuchsia, rouge, orange vifs surtout quand le cuir est vernis. Les pastilles et losanges en noir et blanc en rajoutent dans le côté vintage.


Défilé Louis Vuitton le 9 octobre 2005 à Paris

Le tout ressemble souvent à une panoplie de gladiateur par des effets de "cloutage", de lacets, de franges ou encore de tissus découpés en bandes verticales. Les robes asymétriques au dos plus long que le devant ressemblent à des toges. Une mode qui vise la jeunesse dorée. Alea jacta est.


Défilé Louis Vuitton le 9 octobre 2005 à Paris
Photo : François Guillot

Alber Elbaz chez Lanvin s'adresse à toutes les femmes, de la collégienne à la femme mûre, avec un souci d'élégance jamais pris en défaut et inspiré cette saison par les vêtements traditionnels japonais.

Des ceintures obis enserrent obligatoirement la taille. Des noeuds en gros grain sont plaqués sur un côté. De (rares) imprimés japonisants s'intercalent dans un noir devenu presque un uniforme.


Création Lanvin

Les effets de drapés dans le dos rappellent les kimonos, comme les vestes et les manteaux qui, du coup, ne se boutonnent pas mais se croisent plaqués par les ceintures. Les jupes prennent des formes de tonneaux etc. Pour couronner le tout, les mannequins avaient des barrettes ornées de papillons géants et des chaussures à plateforme non pas plate comme celles des japonaises mais à talons très haut.

Lanvin, contrôlé par une femme d'affaires taïwanaise, aura sans doute du succès auprès de la clientèle asiatique après avoir beaucoup séduit dans le passé les Etats-Unis et l'Europe.


Création Lanvin

Gilles Rosier est un adepte du verlan qu'il adapte aux vêtements. Donc vestes et pantalons ont la tête en bas. Il revisite les grands classiques - trenchs, tailleurs, cabans, jupes etc pour récréer de nouveaux volumes maîtrisés. L'élégance est graphique avec une ligne en Y. "Tout se passe en haut tandis que le bas est fuselé", explique le créateur français très attaché à un travail de couture sobre qu'il anime qu'une pointe d'excentricité ou d'ironie.

Lundi sera la dernière journée de présentation des collections. Les grandes maisons ont achevé dimanche soir leur tour de piste.

Anna Wintour, rédactrice en chef du Vogue américain, l'une des personnalités les plus influentes du monde de la mode, rentrera chez elle avec soulagement. Comme en mars dernier, elle a été entartée samedi par une activiste anti-fourrure dans le jardin des Tuileries, à l'issue du défilé Chloé, a-t-on appris dimanche auprès du magazine.

Par Dominique AGEORGES

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER