×
3 588
Fashion Jobs
Publié le
19 avr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Etro aurait entamé des discussions avec L Catterton

Publié le
19 avr. 2021

Etro serait entrée en discussions exclusives avec L Catterton. Révélé le mois dernier par le quotidien économique Il Sole 24 Ore, ce rapprochement entre la maison de luxe italienne et L Catterton, le fonds de capital investissement lié à LVMH, qui s’est emparé de Birkenstock en février dernier, semble se concrétiser, à en croire différentes sources du marché.
 

Etro, automne-hiver 2021-22 - © PixelFormula


Le Corriere della Sera évoquait récemment des "négociations exclusives". Ce lundi, c’est au tour d’Affari & Finanza, le supplément économique de Repubblica, autre titre italien, d’affirmer que l’accord serait sur le point d’être finalisé, tandis qu’une source, citée par Reuters, confirme la disponibilité d’Etro pour la manifestation d’intérêt de L Catterton, "les pourparlers entre l'entreprise familiale, assistée de Rothschild, et la société de capital-investissement en étant à un stade préliminaire".
 
Indépendante et toujours détenue par la famille Etro, la marque milanaise, connue pour le célèbre dessin paisley de ses précieuses étoffes, est régulièrement courtisée. Avant la pandémie, elle affichait en 2019 un chiffre d’affaires de 284,98 millions d’euros avec un résultat brut d’exploitation (Ebitda) de 15,7 millions, selon des données publiées par Pambianco.

L’entreprise s’est restructurée ces dernières années et a fait appel en septembre aux services de Stefano Sassi, l'ex-directeur général de Valentino, en tant que consultant pour relancer la maison. La maison a été fondée à Milan en 1968 par Gerolamo (Gimmo) Etro, ses enfants Ippolito, Jacopo, Kean et Veronica représentent la deuxième génération active dans l’entreprise.
 
Selon Repubblica, l’accord actuellement en discussion prévoirait la cession de 60% du capital à L Catterton, tandis que les autres 40% resteraient aux mains de la famille, cette dernière conservant une présence importante dans le groupe et dans la gouvernance. Le montant de l’opération tournerait autour de 500 millions d’euros, selon les estimations de différentes sources financières.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com